Connect with us

Foot Africain

Le jour où Aristide Bancé a failli tout lâcher pour devenir agriculteur

Aristide Bancé est l’une des coqueluches de la sélection nationale de football du Burkina Faso. Depuis plusieurs années, il est l’un des principaux artificiers du front de l’attaque des étalons. Malgré une relative faiblesse technique, Bancé arrive à compenser par sa combativité, son sens du but et sa puissance physique. Grâce à son gabarit impressionnant, il arrive à jouer à merveille le rôle de point fixateur au profit de ses coéquipiers. Actuellement ses performances sont en baisse. Cependant, le staff technique continue de lui faire appel afin qu’il encadre la nouvelle génération d’attaquants au sein des étalons.

A deux doigt de lâcher le foot

Aristide Bancé, c’est aussi un grand homme en dehors des terrains. Il n’hésite pas à faire parler son cœur en faveur des plus défavorisés. Il faut dire que le bonhomme en a fait du chemin. L’attaquant burkinabè qui a commencé à jouer au football en Côte d’Ivoire a dû batailler très dur pour réussir dans le foot. Dès qu’il en a l’occasion, il rappelle à chaque fois son parcours qui fut truffé de nombreux obstacles. Il veut ainsi donner l’envie du combat et la hargne aux plus jeunes.

Bancé a connu des moments compliqués, alors que sa carrière battait de l’aile, l’attaquant des étalons a failli tout plaquer pour se consacrer à une autre activité, celle de l’agriculture. Lors d’un entretien au quotidien burkinabè Sidwaya Sports, Aristide Bancé livrera ceci:« Quand je suis arrivé au Burkina Faso, j’étais persuadé que j’allais trouver rapidement un bon club pour exprimer mon talent. J’étais jeune et insouciant à l’époque. Je ne savais pas que la vie pouvait réserver de nombreuses surprises. J’ai effectué de nombreux tests dans des clubs de Ouaga. Malheureusement, ils se sont révélés infructueux. J’ai traîné ma bosse dans la capitale durant plusieurs semaines. Il fut un moment où je n’arrivais plus à me nourrir. C’est alors que j’ai pris la décision de retourner en Côte d’Ivoire pour y cultiver la terre. Je voulais laisser le foot et me consacrer à l’agriculture car la terre n’est pas ingrate comme l’homme. Alors que j’avais tout préparer pour rentrer, je fus contacté un soir par un dirigeant de club qui voulait me laisser une chance de prouver ce que je vaux. Je n’en revenais pas, j’ai tout de suite saisi l’opportunité ce qui m’a permis d’entamer une carrière dans le football. » Chapeau monsieur Bancé

Je suis un grand féru de sport. J'aime commenter et analyser l'actualité sportive. Je souhaite apporter ma modeste contribution, afin que nous réussissions à transmettre la fibre sportive à un maximum de personnes. Mon sportif de légende, Lance Armstrong

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

More in Foot Africain