fbpx

L’Egypte peut-elle forcer Salah à jouer aux Jeux olympiques?

Alors que les Jeux olympiques de 2020 devraient avoir lieu plus tard cette année, Liverpool pourrait perdre le joueur vedette Mohamed Salah pour le début de la saison prochaine après que l’Égypte a confirmé son désir de participer au tournoi mondial. Mais est-il obligé de le faire?

Mercredi, comme l’a rapporté la publication égyptienne KingFut, l’entraîneur des M23 d’Egypte, Shawky Gharib, a confirmé son intention de faire appel à Salah pour les Jeux, qui auront lieu entre le 22 juillet et le 9 août.

Gharib a révélé qu’il n’avait pas encore parlé au joueur ni à Liverpool de la décision, mais gardait espoir que Salah accepterait de participer à la compétition en tant que l’un des trois joueurs excédentaires de l’équipe.

« Sur les trois joueurs seniors que nous appellerons, Salah est le seul sur lequel nous nous sommes installés jusqu’à présent car il est simplement l’un des trois meilleurs joueurs du monde », a déclaré Gharib.

« Je n’ai pas du tout parlé à Salah de son arrivée dans l’équipe U23 pour les Jeux olympiques, mais en toute honnêteté, sa participation nécessitera également un petit effort de sa part. »

Si Salah choisit de rejoindre ses compatriotes lors du tournoi, il pourrait rater le début de la campagne de Premier League 2020/21 de Liverpool, qui devrait débuter le 8 août.

La question qui reste, alors, est de savoir si les Reds sont obligés ou non de libérer le joueur de 27 ans pour des devoirs internationaux, et que se passerait-il si la situation se transformait en club contre pays.

Le 23 juillet 2008, avant les Jeux olympiques d’été de Pékin, la FIFA a publié une circulaire en complément de son propre règlement, dans laquelle l’obligation pour les clubs de libérer les U23 et les joueurs seniors pour le tournoi a été abordée.

Lire aussi
Egypt : Salah réclamé pour les jeux olympiques de Tokyo

En termes de cela, la FIFA a confirmé que ses clubs membres sont tenus de libérer les joueurs U23 pour le tournoi, malgré le fait que les Jeux ne relèvent pas du calendrier international, mais a ajouté qu’il n’y a pas une telle obligation pour les joueurs excédentaires.

« … La libération des joueurs de plus de 23 ans n’est pas obligatoire, mais, comme toujours, nous appelons à la solidarité au sein de la famille du football », lit-on dans la partie la plus pertinente de la circulaire.

C’est une position qui a longtemps été maintenue par la FIFA et qui, en fait, signifie qu’il n’y a aucune obligation pour Liverpool de libérer Salah pour le tournoi, ni pour l’attaquant de participer, ce que l’entraîneur égyptien des moins de 23 ans, Gharib, a reconnu.

« La participation de Salah à l’équipe des Pharaons à Tokyo est une décision qui ne doit être prise que par Salah, son club de Liverpool et son entraîneur Jurgen Klopp », a déclaré à Reuters le joueur de 60 ans.

« Nous ne pouvons pas forcer Salah à participer avec nous car le règlement de la FIFA ne l’oblige pas à participer. »

L’Égypte est l’un des trois pays africains participant aux Jeux, aux côtés de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique du Sud, et soumettra sa liste finale de 18 joueurs pour le tournoi en juin.

Les 7 joueurs qui ont eu la carrière brisée au Real Madrid à cause de Karim Benzema
(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *