Que faisait Abedi Pelé à 18 ans ?

Le Ghana lui doit ses plus belles heures de gloires et de fierté. Abedi Pélé a été une des plus grandes figures de la sélection ghanéenne pendant plusieurs années. Icône du football africain, Pelé a laissé une empreinte indélébile notamment dans les années 90 où il aura remporté tous les titres possibles et imaginables. Figure emblématique du ballon rond, l’ancien meneur de jeu a marqué son époque comme personne avant lui. Une carrière hors normes sanctionnée par trois Ballon d’Or consécutifs qui a forgé sa légende. Pourtant, au-delà de cette glorieuse carrière qui a atteint des sommets, se cache un laborieux parcours parsemé d’embûches.

Bon nombre de joueurs se seraient cassé les ailes en plein vol s’ils avaient eu à porter un aussi lourd fardeau. Car s’appeler Pelé n’est pas chose aisée surtout au vu de l’immense carrière de la légende brésilienne. Mais, Abedi Pelé s’est payé le luxe de créer son propre personnage avec des traits et des exploits retentissants qui n’appartiennent qu’à son génie. Retour sur le parcours d’un des plus grands que le sport africain aura connu.

Champion d’Afrique à 17 ans…

Né dans un petit village appelé Oko près de Dome, Pelé tape ses premiers ballons dans les faubourgs d’Accra. Issu d’une famille très modeste, il se retrouve très tôt dans l’obligation de travailler parallèlement à ses études. Profitant de son temps libre pour faire ses gammes dans sa passion, le ghanéen trouve dans le football une sorte d’échappatoire. Dès son plus jeune âge le talent du phénomène était déjà perceptible. Au dessus de la mêlée, le jeune Abedi doit laisser ses copains de la petite équipe des Great Falcons pour continuer son cursus scolaire en même temps que le football sur Tamale avant de disputer son premier match chez les seniors de Real Tamale United.

Lire aussi
Ballon d'Or : Riyad Mahrez 10e, plus que 7 joueurs à découvrir

Précoce, le jeune homme est vite remarqué par la sélection nationale ghanéenne qui n’hésite pas à l’appeler dans son groupe pour disputer la CAN 1982 malgré son jeune âge. Une coupe d’Afrique que les Blacks Stars remportent. Abedi ajoute déjà un trophée à son tableau de chasse avant même d’avoir soufflé ses dix-huit bougies.

L’OM point d’orgue d’une carrière phénoménale…

Comme le légendaire Pelé ne fait jamais rien comme les autres, il surprend son petit monde en optant pour le golfe en signant avec l’Al Sadd Doha. Quand les joueurs se ruent vers le ciel doré qatari en fin de carrière c’est le contraire pour ce jeune si atypique. Puis vient le moment où il enchaîne les clubs au point de s’approcher dangereusement de cette catégorie de joueurs qui se sont perdus en chemin. Taulier en sélection nationale, il côtoie cependant des clubs moins huppés : Niort, Zurich, Lille etc.. Mais c’est son passage marseillais qui est le plus réussi. Sauf que lorsqu’il pose ses valises chez les olympiens, il fait face à une concurrence exacerbée. Résultat, le maître à jouer des Blacks Stars ira retrouver du temps du jeu chez les Dogues. C’est l’arrivée de Raymond Goethals qui remet le ghanéen sur la voie royale avec comme point culminant une finale de Ligue des Champions en 1991 avant d’atteindre la consécration deux ans plus tard. Il vivra sur la Canebière trois saisons absolument triomphales. Avec sa patte gauche magique, Pelé devient un pilier et un grand acteur du triomphe des olympiens lors de la finale de la Ligue des Champions 1993, deux ans après avoir atteint la finale. C’est lui qui dépose le ballon sur la tête de Basile Boli pour le but victorieux. Un exploit qui a suffi à le placer au panthéon des plus grands.

Lire aussi
Le fils de Didier Drogba est fan du PSG, le joueur lance une pique à Marseille

De la galère à la consécration, la légende ghanéenne a connu toutes sortes d’émotion dans sa glorieuse et riche carrière. Sa période de gloire reste incontestablement son passage marseillais. Un passage qui a fait de lui un des plus illustres joueurs africains de tous les temps.

Birane BASSOUM

Top15 des footballeurs les plus riches du monde ! ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *