Afrique du Sud : Molefi Ntseki nommé sélectionneur

L’Afrique du Sud a un nouveau sélectionneur. Après le départ du technicien écossais Stuart Baxter, la fédération sud-africaine de football (SAFA) a décidé de nommer Molefi Ntseki à la tête des Bafana-Bafanas.

Face à des concurrents comme Benny McCarthy (Cape Town City), Gavin Hunt (Bidvest Wits) et Steve Komphela (Golden Arrows), Molefi Ntseki a raflé la mise, malgré qu’l n’ait jamais joué comme professionnel au plus haut niveau. Assistant de Baxter à la CAN, il a toutefois l’expérience des équipes nationales sud-africaines pour avoir entraîné les équipes de jeunes et la sélection féminine. “Je crois que je suis prêt à être entraîneur de l‘équipe nationale”, a déclaré Ntseki la veille de l’annonce. “J’ai fait mon apprentissage au plus près de ce poste exigeant, et il est temps pour moi de passer au niveau supérieur”, a-t-il ajouté.

Son premier défi en tant que sélectionneur de l‘équipe nationale arrivera dès novembre. En effet, il devra diriger l’Afrique du Sud au Ghana et au Soudan dans le cadre des qualifications pour la CAN 2021 au Cameroun. Auparavant, il devra jouer un match amical programmé le 7 septembre prochain face à la Zambie, à Lusaka.

Il remplace Stuart Baxter, un sélectionneur contesté malgré un 1/4 en Egypte

A la CAN, les Bafana-Bafanas se sont qualifiés en huitième comme le 4e meilleur troisième de la compétition. Malgré un jeu qui n’avait convaincu personne, les Sud-africains ont réussi à créer l’exploit en huitième et éliminer le pays hôte et un des grands favoris, l’Egypte. Ils se sont finalement fait éliminés en quart de finale par le Nigéria. « Je pense que je ne peux pas continuer à travailler dans le professionnalisme et avec la passion requise, comme je le faisais », a déclaré le sélectionneur de 65 ans lors d’une conférence de presse dans un club de sport de Johannesburg.

Baxter était largement impopulaire auprès du public sud-africain. Au même moment, les médias se félicitaient de sa décision de quitter un poste qui coûterait 490 000 rands (33 500 dollars / 30 000 euros) par mois. Réagissant récemment à des critiques constantes, Baxter a déclaré qu’il y a « 54 millions d’entraîneurs nationaux en Afrique du Sud », une référence aux 58,7 millions d’habitants du pays.

Laisser un commentaire