« J’ai galéré avec Sadio Mané et Eto’o mon idole de toujours »

Advertisements

Le Bénin joue sa qualification samedi en Gambie avec un groupe qui croit à un résultat reluisant. L’attaquant béninois Désiré Sègbè Azankpo ne rêve que de la qualification à la 4è Coupe d’Afrique des nations du pays. Interrogé par Béninsport, le buteur du FK Senica croit qu’avec leur état d’esprit, le groupe ira très loin que possible.

Advertisements

 « On a un groupe qui vit très très bien. Vous ne pouvez pas imaginer. J’étais dans des équipes où on a pleins d’individualités, le groupe ne vivait pas bien et on ne gagnait pas tous les matchs. Mais en sélection, ce groupe est capable de tout ! On vit bien vous les entendez ! On chante à tous les dîners. On chante, on danse, on est béninois , on a la joie de vivre. On est un groupe assez unis. Michel a su créer un noyau avec une hiérarchie définie et on accepte et c’est ça notre force aujourd’hui. »  

L’ancien attaquant du FC Metz se dit prêt à tout pour la sélection du Bénin au point de jouer gardien de but si Michel Dussuyer le lui demande.

« Michel Dussuyer m’a donné des consignes que j’ai respecté (lors des trois derniers matchs, Ndlr). J’ai fait ce qu’il m’a dit. Je suis attaquant mais on est sélection nationale pas en club. En club mon coach il me dit ça ( tu entres, tu défends, tu attaques moins, Ndlr), je vais discuter avec lui que je suis attaquant. Mais on est en sélection et je suis prêt à jouer gardien de but si le coach me le demande. » 

 

« Les spécialistes me disaient que je ne rejouerai plus au football »

Des difficultés, beaucoup de footballeurs en ont rencontré. Mais pour Désiré Sègbè Azankpo reste un miracle. Depuis sa première sélection en 2014, l’attaquant formé à Génération Foot a connu un parcours sinusoïdal.   Le natif de Dassa a enchaîné quatre saisons de galère dues à des blessures retardant sa progression. Il  ne connaissait pas une carrière heureuse à cause de nombreuses blessures qui l’empêchent d’éclore véritablement son talent.

« Après ma première sélection, j’ai enchaîné 4 saisons difficiles. J’ai eu pleins de pépins, pleins de galères. Aujourd’hui, je suis content de revenir en sélection depuis l’arrivée de Michel Dussuyer. Le match contre le Togo était particulier pour moi. Après 4 ans de galère, personne ne peut imaginer ce que ca fait. Déjà de rejouer au football parce que les spécialistes me disaient que Désiré ne rejouera plus au football.  » 

À l’issue d’une belle saison a Epinal il quitte la France pour relever un nouveau challenge en Slovaquie avec le FK Senica, 1re division Slovaque.

 

« Sadio Mané est mon ami, Eto’o reste mon idole »

Anciens coéquipiers à Génération foot et au FC Metz,  Désiré Sègbé Azankpo et  Sadio Mané restent de vrais amis.  Le béninois a confirmé qu’il est son meilleur ami  après avoir rappelé leur débuts difficiles dans la galère.

« Sadio Mané n’est pas mon idole. C’est mon meilleur ami. Beaucoup ne le savent pas mais Sadio on se connaît depuis des années. On a vécu trop de chose, on a galéré ensemble. Sadio ce n’est pas seulement un ami, c’est comme un frère. On s’appelle très souvent. Il m’invite à certaines de ses rencontres. La saison passée, je l’ai vu évolué contre Chelsea entre autres. A chaque fois, il a gagné, il faut croire que je lui porte chance (rires).« , a t-il expliqué avant de révéler le nom de son idole.  « Mon idole, c’est Samuel Eto’o. C’est pour ça quand je joue ici au Bénin, il y a beaucoup qui m’appelle encore Eto’o. Aujourd’hui, il est sur la fin et pour moi, il reste l’un des meilleurs numéro 9. » 

 

 

 

 

 

 

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire