template 16 1
dans ,

9 jours après Real Madrid – Bayern, Toni Kroos lâche un aveu de taille sur l’arbitre : « Ce qu’il a fait… »

Par

le


Szymon Marciniak, arbitre de la demi-finale retour de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et le Bayern Munich, vient d’être épinglé par Toni Kroos. Plus d’une semaine après les décisions controversées de l’arbitre polonais, le joueur madrilène s’est confié sans langue de bois sur l’action qui enrage encore les Bavarois.

S’il y a bien quelqu’un qui ne mâche pas ses mots au Real Madrid quand il s’agit d’évoquer les situations polémiques, c’est bien Toni Kroos. À 35 ans, le milieu allemand vient de confier ses franches vérités sur la fin de match controversée entre son équipe et le Bayern Munich le mercredi 8 mai dernier en demi-finale retour de la Ligue des Champions. Pendant que Carlo Ancelotti, l’entraîneur merengue, estime que les Bavarois n’ont pas le droit de s’énerver contre l’arbitre polonais de la partie et son assistant qui ont sifflé un hors-jeu imaginaire, Kroos n’est pas d’accord.

Les mots sincères de Toni Kroos sur la polémique

Dans le podcast qu’il anime avec son frère Felix, relayé par le journal Marca, le milieu de terrain du Real Madrid estime que les Bavarois ont pleinement raison de crier au scandale et que l’arbitre aurait dû laisser l’action aller jusqu’au bout avant de siffler. « Était-ce hors-jeu ? Je n’ai pas encore obtenu la réponse. Tout le monde a vu l’image fixe, mais jusqu’à présent, aucune ligne n’a été tracée. Il n’y a pas de résultat officiel. Et si ce résultat était, par exemple : c’était hors-jeu, même d’un millimètre, alors nous n’avons pas besoin d’en discuter, » a d’abord lâché Kroos avant de tacler les arbitres.

9 jours après Real Madrid - Bayern, Toni Kroos lâche un aveu de taille sur l'arbitre : "Ce qu'il a fait..."

« C’est difficile quand l’arbitre assistant était si convaincu, en tenant le drapeau. C’était une mauvaise décision. Il faut laisser le jeu se dérouler et l’action se terminer. Je pense que l’erreur vient surtout de l’assistant. S’il lève son drapeau, l’arbitre (Marciniak) pense qu’il a bien vu et qu’il est sans doute sûr qu’il y a un hors-jeu de trois mètres, » appuie le milieu madrilène dans les propos relayés par Marca avant d’indiquer que « la colère du Bayern est justifiée car il faut laisser l’action aller jusqu’au bout, à 100% ».

[totalpoll id= »794558″]

« J’ai parlé à Nacho »

Cependant, l’ancien joueur du Bayern Munich remet en cause le but inscrit par Matthijs de Ligt. En effet, pendant que tous les Bavarois estiment que sans le coup de sifflet de l’arbitre, le but aurait été validé, Toni Kroos n’en croit rien. D’après ses révélations, Nacho lui aurait indiqué avoir entendu très tôt le sifflet de l’arbitre, ce qui a conduit à un relâchement total de la défense.

« Le but aurait-il été marqué s’il n’y avait pas eu le coup de sifflet ? Le tir de de Ligt est très bon. Mais, j’ai parlé à Nacho. Il m’a dit qu’il a entendu le coup de sifflet très tôt et s’est arrêté dans une certaine mesure, sinon il aurait vraiment pu y arriver et bloquer le ballon. Lunin n’est pas vraiment en alerte après le coup de sifflet, il ne se baisse même pas, il n’a même pas tenté de l’arrêter. On pouvait déjà remarquer que la concentration dans la défense pour défendre le but était retombée. C’est pourquoi cela ne peut pas être clarifié de manière concluante, je pense, » rajoute Kroos.

9 jours après Real Madrid - Bayern, Toni Kroos lâche un aveu de taille sur l'arbitre : "Ce qu'il a fait..."

Rendez-vous le 1er juin pour la session de rattrapage pour l’UEFA

En tout cas, le message est passé. Quoi qu’on dise, les arbitres ont reconnu leur grossière erreur après la rencontre. Si l’assistant a plaidé coupable auprès des Bavarois, Szymon Marciniak a de son côté reconnu sa faute en ne laissant pas l’action aller au bout auprès de l’UEFA. Leur erreur n’est pas sans conséquence puisqu’il y a des punitions qui planent sur la tête des deux arbitres, qui risquent de rester au frigo pendant un bon moment.

Le Real Madrid de son côté, qui disons-le, n’a pas volé sa victoire, va tenter de finir le beau parcours en Ligue des Champions cette année contre Dortmund, l’autre ogre allemand. La tâche s’annonce rude pour l’arbitre slovène qui a été désigné pour diriger cette partie le 1er juin prochain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *