Aliou Cissé: « L’Etat du terrain n’est pas une excuse, il faut s’adapter »

Arrivé en fanfare en Major League Soccer, Zlatan Ibrahimovic signe un bon début de saison sous le maillot du Los Angeles Galaxy en termes de statistiques. Mais le Suédois n’apprécie pas vraiment les performances de son équipe, ni les règles du championnat. Et il l’a fait savoir.

Sorti de ses gonds, le natif de Malmö a donc ressorti à ses nouveaux coéquipiers la célèbre comparaison avec ses enfants qu’il avait faite à ses coéquipiers du Paris Saint-Germain après un match contre Troyes.

« Même mes enfants jouent mieux que vous », avait-il lâché à la mi-temps d’un match contre Troyes.

Les partenaires de Zlatan n’ont toutefois pas été les seuls à en prendre pour leur grade. Les dirigeants de la Major League Soccer ont eux aussi été cordialement invités à se retrousser les manches.

« J’ai besoin de voir des changements dans les règles. Il faut faire de ce sport un grand sport comme le baseball, le basketball ou la NFL (football américain, ndlr) parce que le football est le plus grand sport du monde, mais je sens qu’il est étouffé ici parce qu’il y a trop de règles. Ils (les dirigeants de la MLS) ne le rendent pas aussi grand qu’il devrait l’être. Le football doit être une concurrence pour les autres sports ».

Et ce n’est pas tout. Visiblement, les terrains agacent aussi le Suédois. « C’est une honte de jouer sur un terrain artificiel parce que le football n’a pas été créé sur cette surface ». À bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *