ghanaa
dans

CAN 2023 : L’énorme bêtise du gardien qui coûte la qualification au Ghana (VIDÉO)

Par

le


Le troisième match de poule de la CAN 2023 des Black Stars du Ghana s’est achevé avec beaucoup de tristesse pour le gardien Richard Ofori. Coupable d’une terrible faute de main dans les temps additionnels, le portier de 30 ans a permis à l’équipe du Mozambique d’égaliser et de sceller l’élimination des Ghanéens.

Un gros coup de massue est tombé sur le Ghana ce lundi. Opposé aux Mozambicains pour le dernier match du groupe B, Mohamed Kudus et ses partenaires ne sont pas passés de justesse à côté de la qualification. Sur une défaite d’entrée de la compétition contre le Cap-Vert (qualifié pour les huitièmes), les Black Stars ont réussi un match nul contre l’Égypte lors de la deuxième sortie et étaient donc obligés de gagner le troisième match de poule de la CAN 2023 pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Finalement, c’est un triste nul de 2 buts partout qui va sanctionner la rencontre.

CAN 2023 - Ghana : L'énorme bêtise du gardien qui coûte la qualification (VIDÉO)

Le match très amer du Ghana

Dans ce match joué au stade Olympique Alassane Ouattara, qui a servi de champ de correction de la Guinée-Équatoriale sur la Côte d’Ivoire quelques minutes plus tôt, le Ghana avait pourtant bien démarré. Arrivé avec la rage de vaincre pour mettre fin à la série de 4 matchs consécutifs (TTC) sans victoires, Mohamed Kudus et Jordan Ayew vont se signaler dès l’entame du jeu. À la 15e minute, le jeune frère d’André Ayew va ouvrir le score pour son équipe en transformant un penalty. Malgré les tentatives du Mozambique, le score ne bougera pas jusqu’à la pause.

Au retour des citrons, le Ghana va se faire bousculer mais tiendra bon jusqu’à la 70e minute. Sur un nouveau penalty, Jordan Ayew va faire le break pour les Black Stars qui se qualifiaient directement pour la suite de la CAN 2023, notamment une qualification pour les huitièmes de finale. Cependant, juste à l’entame du temps additionnel, les choses vont prendre une tout autre tournure avec un penalty obtenu par le Mozambique. Sans trembler, Geny Catamo va ajuster Richard Ofori et réduire le score.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

L’erreur monumentale d’Ofori

Alors que les secondes s’égrenaient et que l’arbitre de la rencontre s’apprêtait à mettre fin à la rencontre, le gardien ghanéen va commettre une grosse bêtise ; certains parleront d’un manque de concentration. En effet, sur un ballon anodin que les défenseurs ghanéens laissaient filer en sortie de but, Richard Ofori va se mélanger les pédales et toucher le ballon. Sans doute pris entre deux idées : se saisir du ballon ou le laisser filer en sortie de but, le gardien d’Orlando Pirates en Afrique du Sud va offrir une opportunité au Mozambique de revenir au score avec le corner.

Coup du sort, le but égalisateur va suivre derrière avec un joli coup de tête de Reinildo Mandava, le latéral de l’Atlético Madrid, à la 90+4e minute. Et là encore, l’erreur d’appréciation du gardien du Ghana fait très mal.

Le dépit de Mohamed Kudus

Sans voix au moment de récupérer son trophée d’homme du match comme face à l’Égypte, le joueur de West Ham, Mohamed Kudus n’a pas caché sa frustration en conférence de presse. Dépité par l’issue de la rencontre, l’ancien de l’Ajax a déploré le manque de concentration dans les dernières minutes. « Je suis très déçu, nous voulions vraiment cette victoire mais ce n’était pas le cas. C’est une grande déception pour nous« , a d’abord lâché le joueur des Black Stars du Ghana dans des propos relayés par beninweb.

« Nous avons perdu le match en perdant notre concentration dans les dernières minutes, comme contre l’Égypte aussi. Nous avons montré beaucoup de qualités ici, mais perdre notre concentration à la fin nous a coûté cher« , a-t-il poursuivi. Si la déroute du Ghana ne lui permet pas de croire à une qualification pour les huitièmes de finale de la CAN 2023, plusieurs autres pays comme la Côte d’Ivoire s’en frottent les mains. Avec ce nul très énervant, le Ghana a qualifié six équipes sans jouer leur troisième match et bien positionné les autres qui luttent pour une place de troisième meilleur comme le pays organisateur.

Que c’est cruel pour le Ghana !!!

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *