nouveau format pour site bi 13 1 1
dans , ,

CAN 2023 : Victor Boniface connaît sa durée d’indisponibilité Officiel

Par

le


Le verdict officiel sur la période d’indisponibilité est tombé pour l’atout offensif majeur du Nigéria à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023, Victor Boniface. Cette absence de l’attaquant du Bayer Leverkusen à quelques jours du début de la compétition constitue un terrible coup pour les Super Eagles.

Le football nigérian a frappé de plein fouet, à quatre jours de la CAN 023, avec la blessure de Boniface. L’attaquant vedette, qui brille actuellement au Bayer Leverkusen, a annoncé son forfait sur les réseaux sociaux, laissant un vide difficile à combler pour l’équipe nigériane. La blessure est survenue lors d’un entraînement à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Elle a affecté l’aine du joueur, entraînant son indisponibilité estimée auparavant à six mois.

https://twitter.com/boniface_jrn/status/1744458601496711339

Le verdict officiel fait moins peur !

Victor Boniface

Au lendemain de la blessure de Boniface, il a rejoint son équipe en Allemagne. De là, le Nigérian de 23 ans a suivi des analyses médicales qui ont statué sur l’état de son mal ainsi que sur la période de son indisponibilité. « Victor Boniface a subi une blessure musculo-tendineuse au niveau de l’adducteur droit lors du camp d’entraînement du Nigéria à Dubaï. L’attaquant sera opéré dans les prochains jours et devrait être absent jusqu’au début avril. Nous te souhaitons un prompt rétablissement Boniface », lit-on dans une déclaration officielle du Bayer Leverkusen ce mardi après-midi.

Cette blessure de Boniface est un coup dur pour le Nigeria qui était déjà fragilisé par le forfait de son talentueux milieu de terrain Wilfred Ndidi (Leicester en Championship), quelques jours plus tôt. D’ailleurs, l’équipe nigériane ne se porte pas bien, puisqu’elle a perdu son unique match de préparation contre la Guinée, subissant une défaite décevante. Ce résultat souligne l’importance de l’attaquant pour l’équipe, suscitant des inquiétudes sur la stratégie offensive que José Peseiro mettra en place en Côte d’Ivoire.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Nous avons testé aujourd’hui le nouveau système 3-4-3. Nous avons fait une très bonne première mi-temps. Bien sûr, nous perdions 1-0, mais nous méritons plus. Nous avons obtenu un penalty et une ou deux occasions claires. La seconde mi-temps a été plus équilibrée entre les équipes. Quand on joue contre des équipes avec une bonne vitesse et de bonnes contre-attaques, ce n’est pas facile. On perd l’équilibre au milieu de terrain, et je suis passé au 4-3-3. Ils ont eu trois ou quatre situations en contre-attaque. Même s’ils ont inscrit le deuxième but, je suis très content, car j’ai changé l’équipe. Je n’ai pas joué contre tous les joueurs. J’ai essayé de gérer l’équipe et je n’ai pas montré les onze premiers. J’ai montré deux premiers onze. Je suis heureux », a déclaré Peseiro à NFF TV par GOAT.

La blessure de Boniface, un terrible coup pour Leverkusen aussi

Boniface

Boniface, dont le Nigéria a déjà annoncé son remplaçant, a marqué 16 buts et délivré 8 passes décisives en 23 matchs toutes compétitions confondues. Sa contribution significative a propulsé le Bayer Leverkusen en tête de la Bundesliga à la mi-saison. L’absence du buteur crée un vide offensif majeur pour le club allemand. Derrière lui, le Nigéria affrontera son Groupe A de la CAN 2023, formé du pays hôte, la Côte d’Ivoire, de la Guinée Équatoriale et de la Guinée-Bissau.

Le tacticien portugais aura fort à faire pour surmonter les absences dans son camp et défendre les couleurs de la nation nigériane avec les joueurs disponibles. Peseiro ne peut pas se plaindre d’atouts offensifs, disposant du Ballon d’Or africain Victor Osimhen. Même si l’attaquant de Naples n’est pas aussi étincelant comme la saison dernière depuis le début de l’actuelle, il sera le leader d’attaque du Nigéria. En 19 apparitions, il a réussi 8 réalisations et délivré deux passes décisives, toutes compétitions confondues.

La CAN, prévue du 13 janvier au 11 février en Côte d’Ivoire, se profile comme un défi redoutable pour les Super Eagles. Ayant déjà remporté la compétition à trois reprises (1980, 1994 et 2013), ils espéraient tirer profit de la forme actuelle des joueurs présents.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *