Condamné en France, Ismaël Bangoura libéré par son club

La nouvelle est tombée, ce mercredi. Ismaël Bangoura n’est plus un joueur d’Al-Raed. Il est libéré de son contrat par le club saoudien.

Libéré, Bangoura touche la fin 

Ismaël Bangoura est un joueur libre. L’international guinéen (53 sélections, 13 buts) a mis fin à son contrat, a annoncé le club saoudien ce mercredi. Bangoura, 34 ans, était arrivé à Al-Raed en janvier 2016.
Il a joué 85 rencontres et a inscrit 41 buts en trois saisons et demie. Durant la 2018-2019, il est prêté à Al-Batin les six derniers mois. Ismaël Bangoura est notamment passé par le GFC Ajaccio, Le Mans, Rennes et Nantes.

Un départ exotique et des conflits sans fin pour Bangoura

D’abord, le 2 septembre 2010, Ismaël Bangoura est transféré aux Émirats arabes unis, dans le club de Al Nasr Dubaï. L’indemnité de transfert est évaluée à huit millions d’euros.

Ensuite, il revient en France en signant au FC Nantes dans les dernières heures du mercato d’hiver 2012. Le club est alors sixième de Ligue 2. Son contrat n’est pas homologué par la LFP, car il n’a pas de lettre de sortie de son ancien club.

Lire aussi
Alerte au FC Barcelone : Ansu Fati a disparu

Ismaël Bangoura obtient une licence temporaire de la FIFA en février 2012, le temps d’instruire l’affaire. Blessé à son arrivée au club, il effectue, enfin, son premier match officiel avec le FC Nantes le 26 mars 2012 à Lens.

Poursuite pour rupture unilatérale de contrat contre Bangoura

Le club Al Nasr Dubaï poursuit Ismaël Bangoura pour rupture unilatérale de contrat. La chambre de résolution des litiges de la FIFA condamne, le 16 novembre 2012, le club de Nantes et Ismaël Bangoura. Ils devront payer au club émirati une indemnité de 4,5 millions d’euros.

Deplus, elle suspend Ismaël Bangoura pour 4 mois. La chambre de résolution interdit Nantes de tout transfert pendant une période d’un an (2 périodes de transfert). Le club émirati, le club nantais et le joueur ont fait appel devant le Tribunal arbitral du sport. Un appel à effet suspensif. Finalement, la décision est confirmée par le Tribunal fédéral suisse, le 7 mars 2014.

En septembre 2012, il est prêté une saison au club qatari de Umm Salal SC. Prêté avant la décision, il purge une partie de sa suspension au Qatar.

Lire aussi
Cérémonie du Ballon d'or : "C'est pour Mané", des fans traitent Lionel Messi de voleur (vidéo)

Une fin malheureuse pour Bangoura 

Son bilan en Loire-Atlantique est maigrelet : 28 matchs de Ligue 1 (2 buts) et 12 de Ligue 2 (2 buts). À la reprise de la saison 2015-2016, la situation est claire, même s’il a pu participer au stage de pré-saison et aux matchs amicaux, il est prié de se trouver un nouveau club tout en s’entraînant avec la réserve.

Une porte de sortie se profile alors vers Créteil mais à la suite de l’affaire de la baffe infligée par un « supporter » à Thierry Froger, le dossier est suspendu. Son départ prend forme au mercato d’hiver où il s’engage pour Al-Raed en Arabie Saoudite. En janvier 2019, il est prêté à Al-Batin FC.

Les mauvaises passes ne s’arrêtent pas là puis qu’Ismael Bangoura. Il est condamné pour escroquerie envers Pole Emploi à 6 mois avec sursis.

Top15 des footballeurs les plus riches du monde ! ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *