NOUVEAU POUR SITE 2024 06 27T080550.586
dans ,

Euro 2024 : ça chauffe entre Didier Deschamps et un cadre du vestiaire

Par

le


La relation entre le numéro 9 tricolore et Didier Deschamps serait très tendue depuis le début de l’Euro. Voici les explications.

C’est l’un des joueurs les plus appréciés par les fans tricolores. Pourtant, lors de cet Euro, l’attaquant récemment engagé avec le Los Angeles FC doit se contenter d’entrées en jeu en seconde période, n’ayant démarré aucun des trois matchs de poule en tant que titulaire. Cette situation peut sembler compréhensible, compte tenu de l’âge du joueur et de la forme d’autres joueurs comme Marcus Thuram, qui n’a pas encore été décisif lors de cet Euro mais qui a terminé la saison en beauté avec l’Inter.

Euro 2024 : ça chauffe entre Didier Deschamps et un cadre du vestiaire

Logiquement, le principal concerné ne partage pas cet avis. Il se considère toujours comme un titulaire potentiel, estimant qu’il peut encore beaucoup apporter à l’équipe et refusant de se contenter d’un rôle de remplaçant. Il l’a déjà exprimé publiquement. Cependant, comme le rapporte L’Equipe, il devra accepter ce rôle pour un certain temps…

Deschamps ne compte pas sur lui

Selon les informations, Didier Deschamps a même recadré l’attaquant. Il lui a reproché un manque d’engagement évident et estime qu’actuellement, Giroud n’a pas les capacités pour apporter à l’équipe. Pour le sélectionneur national, le buteur n’est pas en mesure de « tirer le groupe vers le haut« , pour citer exactement le quotidien sportif. Cette prise de position forte passe mal chez le joueur, qui n’apprécie pas la gestion de son cas par Deschamps.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

Giroud a par exemple appris qu’il ne serait pas titulaire contre les Pays-Bas en constatant qu’il n’était pas convoqué pour la réunion des titulaires, ce qui l’a clairement irrité. Malgré cela, il a toujours l’intention de gagner une place de titulaire d’ici la fin du tournoi et ne veut pas créer trop de vagues ou perturber le groupe. Face à la Belgique lundi prochain, il devrait avoir une nouvelle opportunité, probablement en sortie de banc, pour prouver Didier Deschamps.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *