Thierry Henry
dans ,

France : Après avoir recalé les Bleues, Thierry Henry donne une étrange explication

Par

le


L’ancien attaquant des Bleus et d’Arsenal, Thierry Henry, a révélé qu’il avait refusé de devenir le sélectionneur de l’équipe de France féminine, après le départ de Corinne Diacre. Désormais, on connaît les raisons qui ont motivé ce rejet.

Libre depuis 2022, où il a assuré un court intérim au poste de sélectionneur de la Belgique, l’ancienne légende des Bleus n’a pas encore retrouvé du service. Pourtant, Thierry Henry aurait pu succéder à Corinne Diacre à la tête des Bleues évincée le 9 mars dernier. Cependant, l’ancien international français a décliné la proposition de la Fédération française de football (FFF), qui lui avait fait part de son intérêt. Dans une interview accordée au Los Angeles Times, Henry a confié qu’il ne se sentait pas prêt à prendre en charge une équipe féminine, alors qu’une Coupe du monde se profile à l’horizon.

Aurais-je pu apprendre à ce poste ? Oui. Mais cela n’aurait pas été juste pour personne”, a-t-il déclaré. L’ancienne légende fait sans doute référence à son inexpérience dans le football féminin et à ce que lui aurait imposé le calendrier, avec l’arrivée d’une échéance (Coupe du monde féminine) très importante dès cet été.

Lire aussi:  Euro 2024 : La France 2e, le Portugal 3e – Voici le Top 10 des Favoris

Un avenir toujours flou

Face à sa réponse négative aux dirigeants de la Fédération Française de Football, Thierry Henry a ouvert la porte à Hervé Renard. L’ancien sélectionneur des sélections africaines (Maroc, Zambie, Côte d’Ivoire…), lui n’a pas refusé ce défi. Pour témoigner sa plus grande volonté pour les défis, Hervé Renard a dit non à son imposant salaire de plusieurs millions d’euros en Arabie Saoudite pour signer à la tête des Bleues. Avec la sélection féminine de France, il perçoit environ 400 mille euros annuels.

[totalpoll id= »794558″]

De son côté, Thierry Henry a encore un avenir incertain. Cité dans les petits papiers du Paris Saint-Germain, Henry n’a pas encore dit son dernier mot. L’ancien entraîneur de l’AS Monaco reste accroché à son rôle de consultant pour les médias.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *