steptodown.com882142
dans

Frimpong : «Nasri ? Même s’il me donne cinq milliards de dollars, je ne l’aimerai jamais»

Par

le


Dans le football, les rivalités naissent entre coéquipiers. Mais parfois cela se transforme en disputes. C’est le cas d’Emmanuel Frimpong et Samir Nasri, lorsqu’ils évoluaient tous les deux à Arsenal. Une situation qui s’est empirée au point où, l’ancien international français est devenu l’ennemi numéro 1 de Frimpong, ancien Black Stars.

Arsenal n’a pas remporté le titre de Premier League depuis qu’ils sont restés invaincus pendant toute une saison en 2004. Et malgré qu’ils aient une très belle équipe en 2011, composé entre autres de Kolo Touré, Robin van Persie, Cesc Fabregas et Samir Nasri, les Gunners n’y sont jamais parvenus. Mais cette année-là, une querelle a commencé entre celui surnommé nouveau Zidane et Emmanuel Frimpong.

Nasri Frimpong

En effet, Samir Nasri a critiqué l’ancien milieu des Black Star après une défaite 2-0 contre Liverpool en 2011. Frimpong n’avait que 19 ans à l’époque et c’était sa deuxième apparition en Premier League pour Arsenal. «Personne n’a eu besoin de me dire que ce que j’ai fait était stupide, a déclaré Frimpong à The Athletic. Après le match, tout le monde est rentré dans le vestiaire et Arsène [Wenger] était calme. Puis Nasri s’est levé devant tout le monde et a dit que nous avions perdu le match à cause de moi.»

«Je peux comprendre cela, mais je me disais : Pourquoi quelqu’un – surtout moi qui jouais, je pense que c’était mon deuxième match – pourquoi un professionnel ferait-il cela à un jeune joueur dans ce genre de moment ?», s’est demandé Emmanuel Frimpong.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

Nasri Frimpong

Frimpong n’a jamais aimé Samir Nasri et l’affirme

Après cet incident, Nasri a ensuite choisi de quitter Arsenal. La star française va filer à Manchester City et Jack Wilshere lui a souhaité bonne chance sur les réseaux sociaux. Emmanuel Frimpong a vu le tweet de Wilshere et a immédiatement répondu : «Pffffff, allez Jack».

Le commentaire n’est pas passé inaperçu pour Nasri, qui a appelé Frimpong pour le confronter. «J’ai pris le téléphone et c’était Nasri qui me menaçait, me disant que lorsqu’il me verrait, ceci, cela. Je lui ai dit : ‘Je ne fais pas partie des joueurs qui ont peur de toi. Si tu veux qu’on règle ça entre hommes, on peut le faire entre hommes».

Nasri

«Pour être honnête, à l’époque où il a quitté Arsenal, j’ai pu lui dire ce que je pensais de lui parce qu’il n’était pas là et que je pouvais lui faire part de mes sentiments. Je lui ai donc simplement dit que je ne l’aimais pas, que je ne le respectais pas et que je ne le respecterai jamais en tant que joueur professionnel. Pour moi, la vérité est que je n’ai jamais aimé Nasri et que je n’aimerai jamais, jamais, ce type. Même s’il me donne cinq milliards de dollars, je ne l’aimerai toujours pas».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *