Il y a quatre ans jour pour jour, Patrick Ekeng nous quittait en plein match

Il y a quatre ans jour pour jour, le monde du football était meurtri par l’annonce du décès de l’international camerounais Patrcik Ekeng. Il évoluait au Dinamo Bucarest et a succombé à un malaise cardiaque. Comme beaucoup d’autres footballeurs avant lui, il est tombé en plein match et ne s’est plus jamais relevé.
Agé de 26 ans, Patrick Ekeng était dans la fleur de l’âge et ne présentait aucun symptôme de fatigue. Passé par Le Mans en France, il n’avait jamais signalé un problème cardiaque. Ce vendredi 6 mai 2016, Patrick Ekeng n’avait pas démarré la rencontre comme titulaire. Sept minutes seulement après avoir foulé la pelouse, l’international camerounais s’est effondré subitement. Affolés ses coéquipiers font de grands signes de la main pour interpeller le staff médical qui réagit aussitôt. Malheureusement, le pire ne sera pas évité. « Des tentatives de réanimation ont été faites durant une heure et demie sans réussite », a déclaré Liviu Paltinean le médecin de Dinamo Bucarest.

Il était plein de promesses, son talent il ne doit à personne. Patrick Ekeng fait partie de ces footballeurs qui ont forgé leur talent dans la rue sans prendre par le canevas de la formation. En 2015, il fait partie du groupe des lions retenus pour la Coupe d’Afriques des Nations. « Ce jeune homme ne méritait pas la mort. En 2015, lorsqu’il a été sélectionné en équipe nationale pour la CAN en Guinée-Equatoriale, j’ai compris que je n’étais pas le seul à voir ce talent immense caché dans cette jeunesse. Je pensais qu’il devait avoir le temps de l’exprimer. Je suis choqué et attristé par cette mort brutale », confiait Bienvenu Bikéi, journaliste sportif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *