La campagne de séduction relancée : « La Super League ne sera pas une compétition fermée »

Bernd Reichart, le nouveau PDG de A22 chargé de promouvoir la Super League s’est entretenu avec El Larguero sur le Cadena Ser pour jeter de la lumière sur cette certaines zones d’ombres du projet. Pour ce qui concerne la date du (re)lancement du projet, ce dernier n’a pas filtré de détails précis.

«C’est un long chemin, mais nous avons l’humilité de le faire pas à pas mais sans pause. Aujourd’hui était une étape importante pour communiquer nos intentions et inviter le football européen à un dialogue. Nous sommes ravis de voir les portes s’ouvrir au dialogue.», a expliqué Bernd Reichart.

Concernant la menace UEFA, le responsable allemand a confié que l’instance est désormais plus ouverte au dialogue. «Dans une certaine mesure, ils ont plus bougé en 12 heures qu’au cours des 18 mois précédents. Nous savons qu’ils ont dit aux journalistes qu’ils étaient ouverts à cette idée. Nous nous adressons à toute la famille du football, au-delà de l’UEFA. Il existe un large consensus sur la nécessité de réformer le football. Le football ne peut pas continuer comme il est conçu actuellement.», a-t-il assuré.

Contrairement à l’information répandue  selon laquelle la Super League sera un tournoi fermé, Bernd Reichart a assuré que : «non, nous voulons créer un système qui permette aux clubs de se développer, grâce au mérite sportif. Un système ouvert avec des possibilités de rêver et de bien faire et, grâce au mérite sportif, d’aspirer à tout. Pas de compétition fermée, ce sera basé sur la méritocratie.»

Publicité

Laisser un commentaire