20231109 182654
dans

Liverpool : Bonne nouvelle pour Luis Diaz, son père dans les mains de l’ONU

Par

le


L’enfer a touché sa fin pour la famille Diaz ce jeudi. Pris en otage depuis le 28 octobre, le père de l’ailier des Reds de Liverpool est enfin libre. Les médias colombiens ont annoncé sa libération après 12 jours de kidnapping, le père de Luis Diaz est désormais entre les mains d’un comité de l’ONU.

Alors que le gouvernement colombien a annoncé mercredi, qu’une opération de libération avait commencé, c’est finalement aujourd’hui qu’elle a eu lieu. Le groupe rebelle qui tenait en otage le père de Luis Diaz a admis qu’il s’agissait « d’une erreur ». Les médias colombiens ont annoncé sa libération après 12 jours de kidnapping, le père de Luis Diaz est désormais entre les mains d’un comité de l’ONU. Les autorités colombiennes ont offert une récompense de 200 000 000 pesos (environ 46 000 euros) pour le retour de Diaz.

image 3 11


La fin d’une longue angoisse pour Luis Diaz

Luis Manuel Diaz, père de Luis Diaz est bien libéré ce jeudi par la guérilla de l’ELN (Armée de libération nationale) selon ce qu’annoncent les médias locaux. Il était retenu en otage depuis le 28 octobre dernier. Accompagné d’une mission humanitaire, Luis Manuel Diaz a atterri en hélicoptère à l’aéroport de Valledupar, dans le nord du pays, où il a été remis par les rebelles qui mènent des négociations de paix avec le gouvernement du président Gustavo Petro. « Vive la Liberté et la Paix », a réagi ce dernier sur les réseaux sociaux.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?


L’ELN avait enlevé les parents de l’ailier de Liverpool dans une station-service de Barrancas, la ville natale de la famille, près de la frontière avec le Venezuela. Des hommes armés circulant à moto les avaient kidnappés. Le même jour, la mère du footballeur de 26 ans avait été libérée. Le commandant militaire de la dernière guérilla reconnue en Colombie, Antonio Garcia, a admis samedi avoir commis une « erreur » avec cet enlèvement. Ce rapt a mis en péril le processus de paix entamé il y a près d’un an entre l’ELN et le gouvernement du président Petro, ainsi que le cessez-le-feu bilatéral de six mois en vigueur depuis le 3 août.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *