Neymar manque un tiers des matches depuis les 6 dernières années

La dernière blessure du joueur brésilien Neymar avec sa sélection n’a rien fait pour modifier la vision fragile que le monde a de lui sur les dernières années. Les statistiques sont flagrantes et le joueur a manqué un tiers des matches joués par ses équipes sur les six dernières années.

Quand Neymar est arrivé en Espagne en 2013, le joueur n’avait qu’une seule envie : devenir le roi de ce sport qu’il aime tant. Le joueur était vu comme le seul et unique successeur possible pour l’après Messi et Cristiano.

Le Brésilien a très vite brillé sous les couleurs du FC Barcelone et a décidé d’aller vivre un défi plus important au Paris Saint-Germain, dans l’objectif de briller sans être dans l’ombre de Messi et d’aller chercher le Ballon d’Or.

Mais s’il est devenu l’un des plus grands en rejoignant l’Europe, la dureté du football de ce continent l’a frappé très vite, et le joueur a multiplié les blessures, peu importe que cela soit avec le Barça, le PSG ou le Brésil.

Selon un rapport de ‘ProFootballDB’, Neymar a manqué 98 des 305 matches officiels qui se sont déroulés lorsqu’il était au Barça et au PSG depuis son arrivée sur les terres européennes.

Un chiffre proche de 33% qui confirme que le joueur brésilien est assez fragile. Les chiffres se sont empiré depuis son arrivée au paris Saint-Germain, où il a manqué près de 50% des matches disputés. Des 124 matches disputés par l’équipe française depuis son arrivée en 2017, Neymar n’en a joué que 62.

Entre des blessures graves, des problèmes plus légers et diverses douleurs, le Brésilien a manqué 554 jours de compétition sur les six dernières années. Soit plus d’un an et demi sur la touche en raison de problèmes physiques.

Parmi ces blessures, Neymar en a vu de toutes les couleurs. En janvier 2014, il vit sa première blessure importante en Europe. Une blessure à la cheville qui l’a empêché de jouer pendant plus ou moins un mois.

Deux autres blessures le touchent en 2014. Il est 27 jours absent après une blessure en finale de Coupe du Roi contre le Real Madrid, puis arrive la blessure au dos subie lors du Mondial avec le Brésil, contre la Colombie, qui l’éloigne des terrains pendant 57 jours.

En 2015, il est absent pendant tout le mois d’août. C’est sa quatrième blessure grav, et la dernière avant de rejoindre le Paris Saint-Germain, malgré plusieurs semaines d’absences entre 2016 et 2017 pour des lésions plus légères.

Puis, tout le monde connaît le cauchemar qui le touche à Paris. En 2018, il subi une première grave blessure, une fracture du cinquième métatarse du pied droit. Il est absent des terrains à partir de février, et est forfait pendant 98 jours.

Et il rechute en 2019. Même blessure, un peu moins importante mais qui l’empêchera de jouer la quasi-totalité de la deuxième partie de saison avec le club parisien. Quelques jours avant la Copa América, il se blesse cette fois-ci à la cheville et manque une compétition qui sera remportée par sa sélection. Ce fut sa dernière blessure avant ce dimanche. Une nouvelle claque, qui semble ne pas être aussi importante que les dernières, mais qui confirme que le joueur vit un cauchemar depuis les dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *