« On m’a offert 500 000 pesetas pour retirer Ronaldinho du jeu »

Fernando Caceres, l’un des véritables grands défenseurs centraux de l’Argentine, a admis que lors de son passage au Celta Vigo, on lui avait offert 500000 pesetas pour retirer Ronaldinho d’un match avec Barcelone.

Caceres a laissé sa marque dans des équipes comme River Plate, Boca Juniors et Real Zaragoza en plus de Celta, et a également été impliqué au niveau international avec l’Argentine à de nombreuses reprises.

« Nous jouions contre Celta Barcelone à Vigo et au premier contact Ronaldinho a essayé de faire, je l’ai frappé par derrière », a expliqué Caceres dans une interview avec la chaîne YouTube « Idolos ». « Je l’ai aidé à monter et lui ai dit qu’on m’avait offert 500 000 pesetas pour le sortir. » Il m’a juste regardé et m’a dit: « Si vous pouvez me rattraper ». « Je ne suis pas allé pour le marquer plus. J’avais peur, il était en colère et quand il est devenu comme ça, il était très bon, un joueur fort et impressionnant.  »

Ayant été coéquipier de Diego Maradona avec l’Argentine, Caceres a du mal à comparer la légende de Naples et Lionel Messi. « Il est très difficile de choisir entre l’un et l’autre, les temps sont différents et le football l’est aussi », a-t-il ajouté.  » Heureusement, je n’ai jamais affronté Messi, mais j’aurais trouvé difficile de faire face aux choses qu’il peut faire avec le ballon. « Vous les voyez et vous ne pouvez pas le croire. Quand Leo te court dessus, que fais-tu? Vous ne savez pas, alors vous devez juste lui donner un coup de pied – c’est la seule solution que vous avez. « Caceres faisait partie de l’équipe d’Argentine qui s’est rendue aux États-Unis pour la Coupe du monde de 1994, dont on se souvient pour le test de dépistage positif donné par Diego Maradona, une découverte qui a mis fin à sa carrière internationale. « Diego a parlé à nous tous et nous a dit qu’il n’avait pas fait les choses qu’ils avaient dites, puis dans la presse ils ont seulement parlé du test de dopage positif de Diego », a-t-il confirmé. « Cela nous a causé une grande distraction. » Nous avons ensuite dû affronter la Roumanie distrait et cela nous a fait sortir de la Coupe du monde.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *