fbpx

Porto: Cris racistes envers Marega, Aristide Bancé se positionne

L’actualité en début de semaine, a été marquée par les cris racistes dont a été victime, Moussa Marega, l’international malien. Toute la planète du football s’est levée comme un seul homme pour dénoncer les déviances d’une autre époque qui malheureusement perdurent. Contre Vitoria Gimaraes, le joueur du FC Porto a pris la résolution de sortir de la pelouse. Une réaction qui a fait presque l’unanimité.

Et parmi les langues qui se sont déliées pour fustiger ce comportement, on peut compter celle d’Aristide Bance. L’international burkinabè nous a habitué désormais, à des réactions à chaud sur certains sujets brûlants. Cette fois-ci, c’est sur sa page facebook, qu’il a publié une vidéo pour apporter son soutien à Moussa Marega et exprimer son mécontentement face aux comportements racistes, dans un registre qu’on lui connait bien. « Aujourd’hui dans le football-là, il y en a qui ont de la chance, qui sont bons, qui ont traversé nos frontières et ils sont allés se retrouver en Europe. Et parce qu’ils sont noirs, ils sont sifflés. Je ne peux pas comprendre. On est en 2020. En 2020, cela existe encore ? il faut arrêter », s’est-il exclamé.

Lire aussi
Eto’o, Ronaldo, Drogba, Ronaldinho et les 25 footballeurs les plus précieux en 2004

Chose curieuse et qui renforce l’indignation de plusieurs personnes, c’est que Moussa Marega a déjà évolué en prêt à Guimaraes lors de la saison 2016-2017. « J’ai toujours respecté le club et ses supporters, j’ai marqué 14 ou 15 buts pour eux quand j’étais là-bas. Et après mon départ, quand j’ai inscrit des buts contre eux, je n’ai pas célébré », a confié Moussa Marega joint au téléphone par la chaine RMC. Des sanctions exemplaires doivent être prises contre les auteurs de ces cris racistes. Le club de Guimaraes, dans un communiqué a annoncé l’ouverture d’une enquête. Pourvu qu’elle aboutisse.

Ça chauffe entre Krépin et le Milan… Aurier et Rothen, c’est parti pour le clash | La Matinale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *