tedesco
dans ,

« Quand Martinez est arrivé, ce n’était pas non plus l’entraîneur attendu »

Par

le


La recherche du nouveau sélectionneur des Diables Rouges a été menée par un groupe comprenant Pierre Locht, Bart Verhaeghe (FC Bruges), Sven Jaecques (Antwerp) et le PDG de l’Union Belge, Peter Bossaert. Ils ont finalement choisi Domenico Tedesco pour succéder à Roberto Martinez à la tête de l’équipe.

Pierre Locht a expliqué que la Fédération avait collecté des candidatures et consulté d’autres entraîneurs potentiels. Les candidats privilégiés ont ensuite été interviewés, avec la participation de Frankie Vercauteren. Selon Locht, le choix de Tedesco s’explique par sa performance en Allemagne malgré son jeune âge.

« C’est d’abord un coach qui a montré de très belles choses en Allemagne malgré son jeune âge. Ensuite, il a été extrêmement convaincant, que ce soit au niveau de ses motivations que de ses connaissances du football belge. Sa complémentarité avec Vercauteren a aussi été un élément intéressant pour nous. Tout s’est rapidement emboîté mais seul l’avenir nous dira si c’est un bon choix. Quand Martinez est arrivé, ce n’était pas non plus l’entraîneur attendu. Personnellement, je suis très curieux de voir ce qu’il va apporter dès son premier match » a-t-il expliqué.

Le prochain match des Diables est prévu en Suède le 24 mars, suivi d’un match en Allemagne quatre jours plus tard, offrant ainsi une première occasion de voir ce que Tedesco apportera à l’équipe.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *