Affiche pour le site real madrid 1
dans

Rodrygo se lâche comme rarement : « Quand j’ai vu Zidane pour la première fois, j’ai… »

Par

le


Après un début de saison assez compliqué, Rodrygo qui a toujours la confiance de Carlo Ancelotti, son entraîneur a retrouvé son « mojo » et enchaîne les prestations assez monstrueuses depuis quelques mois. Dans une interview de vérité avec El Pais, un journal Espagno, l’attaquant Auriverde a raconté une anecdote sur sa rencontre avec Zinedine Zidane.

Rodrygo Goes n’est plus à présenter, c’est l’un des jeunes Brésiliens les plus prometteurs au monde. D’ailleurs, Carlo Ancelotti lui fait constamment confiance même quand il n’est pas dans une grande forme. Arrivé à en provenance de Santos tout comme Vinicius qui débarque au Real Madrid en provenance de Flamengo, Rodrygo a fait la rencontre d’un certain Zinedine Zidane, alors entraîneur du Real Madrid. ZZ est une légende du football et du Real Madrid et est considéré à juste titre comme l’un des meilleurs joueurs de tous les temps.

Zidane Rodrygo

Sur le banc du Real Madrid, la légende française a réussi l’exploit de gagner trois ligues des champions de suite et Rodrygo a suivi cette prouesse depuis le Brésil. Dans une interview accordée ce mardi au journal espagnol El País, Rodrygo a fait une curieuse révélation sur Zinedine Zidane, le premier entraîneur avec lequel il a travaillé lorsqu’il est arrivé au Real Madrid en 2019.

« Le premier jour, j’étais un peu gêné d’arriver ici avec tant de grands joueurs. L’entraîneur était Zidane. Et quand j’ai vu Zidane pour la première fois, j’ai eu très peur. Mais c’était un moment magnifique, et après j’ai parlé avec lui. Ce jour-là, c’était un rêve pour moi », a-t-il commencé.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

Modric, le « Papa » que Rodrygo a eu à Madrid

L’international brésilien, qui n’a que 23 ans, a également tenu à adresser un mot spécial à Luka Modric, qui, avoue-t-il, a été l’un des joueurs qui l’a le plus soutenu dans les moments difficiles qu’il a vécus à Santiago Bernabéu. Rodrygo Goes a toujours appelé la légende Croate « Papa » et profite de la même interview pour rendre un hommage mérité au vice capitaine du Real Madrid.

« Je dis toujours que Luka Modric a été comme un père pour moi. Il m’a toujours aidé dans ces moments-là. Il me parlait. Il me disait : « Calme-toi, tu es très bon, tout va s’arranger ». Et à partir de là, j’ai commencé à me sentir plus calme et les choses se sont améliorées pour moi », a-t-il ajouté.

Le message clair à Carlo Ancelotti

Depuis son retour à la tête du Real Madrid, Carlo Ancelotti traite Rodrygo assez différemment. Le jeune attaquant Brésilien a joué à tous les postes en attaque, et même si ça le dérangeait, il commence par comprendre. Pour lui, l’intérêt général du club prime sur tout et il se dit prêt à jouer au poste que Carlo Ancelotti l’alignera.  

Rodrygo

« Jouer à différents postes ? C’est un peu difficile de changer tout le temps, mais j’ai toujours dit à l’entraîneur que j’étais à sa disposition, que je jouerais là où il le souhaitait. Et je pense que c’est ma faute : j’ai dit que je pouvais jouer comme 9, comme 10, sur les ailes… C’est pour ça qu’il me met toujours là où il a besoin de moi. Je me sacrifie pour l’équipe. Le plus important, c’est que l’équipe gagne les matchs. Dans cette partie de la saison, je me suis un peu sacrifié, j’ai joué hors de ma position pour l’équipe. Et c’était important, parce que l’équipe gagnait, elle ne perdait pratiquement aucun match. Ensuite, c’était mieux, parce que j’ai commencé à marquer des buts. Mais cette partie de la saison, je n’ai fait qu’aider l’équipe. », a ajouté Rodrygo Goes.

Rodrygo Goes peut-il gagner un jour le ballon d’or ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *