samuel-etoo-entrainer-lequipe-nationale-de-mon-pays-est-un-devoir

Samuel Eto’o : « Entraîner l’équipe nationale de mon pays est un devoir »

afriquesports logo

Noyine Touré

L’ancienne star du Cameroun, aujourd’hui joueur au Qatar, se verrait bien prendre un jour l’équipe nationale en mains.

L’ancien attaquant de Barcelone et de l’Inter Milan notamment a déclaré dans une interview au site internet NewsduCamer qu’il aimerait un jour devenir sélectionneur des Lions indomptables, un poste aujourd’hui occupé par l’ancien milanais Clarence Seedorf. Une équipe avec laquelle il a connu 118 sélections et inscrit 56 buts au cours de sa carrière.

« Je l’ai toujours dit : j’aimerais rester dans le football, j’adore le football, je ne vis que pour ça », a-t-il déclaré. « J’ai eu l’immense honneur d’être entraineur et joueur à Antalyaspor, j’ai goutté au plaisir d’être entraineur et la responsabilité qu’on a quand on est entraineur. »

« J’aimerais rester dans le football comme entraineur. C’est une volonté personnelle. Je pense que pour des joueurs africains qui sont arrivés à un certain niveau, nous devons essayer de devenir entraineurs en Europe. Sinon il serait difficile pour ceux qui ne jouent que dans notre continent d’aspirer à être entraineur en Europe. J’ai gagné des Ligues des champions, des Liga, des championnats italiens et j’aimerai bien le refaire mais en tant qu’entraineur. Zinedine Zidane le fait incroyablement bien. Moi j’aime les défis », a-t-il ensuite ajouté.

Devenir un jour l’entraîneur d’un grand club européen peut-être, mais également le sélectionneur de son pays : voilà l’un de ses objectifs. « Entrainer l’équipe nationale de mon pays est un devoir. Si je me lance dans ce métier, ce sera un devoir à un moment donné d’apporter mon expérience et ma connaissance à mon beau et cher pays le Cameroun. Mais le premier pas après le football, c’est déjà de devenir entraineur, d’apprendre aux côtés d’un très grand entraineur et après, avoir ma propre expérience. »

En attendant de savoir s’il sera un jour entraîné par l’un des plus illustres joueurs de son histoire, le Cameroun va devoir se qualifier pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, qui se disputera cet été en Egypte. Pour cela, les hommes de Clarence Seedorf doivent encore obtenir au minimum un match nul dans leur dernier match, à domicile contre les Comores, ce samedi (16h). Une compétition dont les Camerounais sont tenants du titre, eux qui avaient battu l’Egypte en finale en 2017 (2-1).

Samuel Eto'o