Samuel Eto’o : « L’equipe d’Inter 2010 était comme une deuxième maison, une famille, nous étions tous Unis »

L’ex capitaine des Lions indomptables, Samuel Eto’o a évoqué la saison historique 2010 de l’Inter. L’ancien joueur de l’équipe nationale a révélé que l’unité entre tous a fait une réelle différence cette année là. 

« Cette équipe était comme une deuxième maison, une famille. Nous étions tous unis des travailleurs de l’entrepôt aux cuisiniers », a-t-il déclaré hier à la chaîne italienne Sport Mediaset.

Sa relation avec José Mourinho 

«Mourinho restera toujours dans mon cœur, c’est un grand entraîneur et une personne formidable. Il voulait que je me permette d’exprimer toute ma valeur. J’ai vécu les aigus avec des gens incroyables. Tous mes coéquipiers, bien sûr, mais aussi Massimo Moratti, qui était comme un deuxième père pour moi. »

Lire aussi
Officiel : Mario Gomez met un terme à sa carrière professionnelle

Massimo Moratti (Président et propriétaire d’Inter entre 1995 et 2013)

«C’est une personne sur laquelle je peux toujours compter, une référence solide. Je n’ai jamais vu une personne aussi juste et gentille dans ce monde. Je remercierai toujours Moratti et les autres membres de la direction de ces années. »

Les Supporters

« Les fans m’ont bien accueilli et m’ont fait sentir en eux, même quand tu t’en vas, tu te sens toujours comme l’Inter, comme une famille, ce n’est pas facile de trouver ça dans le monde du football.»

Lire aussi
Samuel Eto’o : «Barcelone doit respecter Luis Suarez»

La coupe du monde avec le Cameroun

« Mon rêve était de gagner la Coupe du monde avec le Cameroun et ce n’était pas possible. Cependant, l’Inter m’a permis d’atteindre un autre niveau et pour cela, je serai toujours reconnaissant à cette équipe. »Eto’o a fait 102 apparitions dans toutes les compétitions, dans lesquelles il a marqué 53 buts et récolté 24 passes décisives.

Nouveau club pour l'éternel Taye Taiwo...Le retour de Xavi au Barça se précise | Mercato

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *