Roma : Mourinho met fin aux rumeurs sur son avenir
dans

Serie A: José Mourinho lourdement sanctionné pour son craquage contre l’arbitrage

Par

le


José Mourinho en a pris très cher après son craquage contre l’arbitrage du match AS Rome contre Sassuolo.

Jeudi soir, l’AS Rome a surclassé le Sheriff Tiraspol (3-0). Mais, ce succès ne permet pas à la Louve de terminer à la première place de son groupe, devancée par le Slavia Prague. Ainsi, les Giallorossi sont condamnés à disputer les barrages de la C3 en février prochain. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le technicien portugais a été sanctionné d’une amende de 20 000 euros par la FIGC d’après les informations rapportées par Sky Sports.

La raison ? Bien avant la victoire de l’AS Rome à Sassuolo (1-2) pour le compte de la 14e journée de Serie A, le coach de 60 ans avait vivement critiqué l’arbitre du match, Matteo Marcenaro. «Je m’inquiète pour l’arbitre, nous l’avons eu trois fois comme quatrième arbitre et je ne pense pas qu’il ait la stabilité émotionnelle pour des rencontres de ce niveau. Ce n’est pas le même profil de ceux qui sont à ce niveau. Nous avons souvent eu de la malchance avec lui… Vous verrez que demain avec Mr Marcenaro, Mancini aura un carton jaune au bout de 10 minutes et manquera la Fiorentina», avait lâché le Lusitanien devant la presse. Avec de telles déclarations préjudiciables, José Mourinho risquait bien évidemment une nouvelle suspension. En parallèle, Sky Sports nous informe que le principal intéressé a fait appel de cette sanction.

L’AS Rome communique sur la sanction de José Mourinho

Sur son compte officiel, l’AS Rome est sorti de silence pour aborder le cas José Mourinho.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« L’AS Roma, représentée par son PDG et son directeur général du football, accompagné de son directeur technique, José Mourinho, suite aux déclarations de l’entraîneur lui-même lors de l’avant-match du match Sassuolo-Roma, et postérieurement à l’ouverture des débats qui en ont résulté. par le Parquet fédéral FIGC, annoncent avoir conclu un accord conformément à l’art. 126 du Code de justice sportive de la FIGC. L’AS Roma et son entraîneur se réfèrent aux déclarations exprimées tant par le directeur Tiago Pinto que par le directeur technique Mourinho, suite à l’ouverture des débats du PF FIGC, réitérant le plus grand respect et la plus grande collaboration envers les institutions fédérales et l’AIA.

Précisément dans le cadre de cette conduite collaborative, et pour le respect et la confiance du Club envers les institutions d’arbitrage et la FIGC, l’AS Roma et l’entraîneur, adhérant fermement à l’évaluation du Procureur fédéral, acceptent sur un sur base consensuelle, l’imposition d’une sanction pécuniaire qui sera entièrement reversée à l’Association italienne de leucémie (AIL), une organisation qui œuvre à des fins caritatives nobles en aidant concrètement les plus nécessiteux. »

Mourinho

Les mots de Mourinho après la victoire

José Mourinho s’est exprimé suite à la victoire 3-0 face au Sheriff lors de la 6ème et dernière journée de la phase de groupe d’Europa League. Une victoire qui ne change pas le classement et oblige la Roma va passer par les barrages pour accéder aux 1/8ème de finale.


« Oui bien entendu qu’elles me touche. J’ai commenté aux médias de notre Club que j’ai fait faire à de nombreux joueurs leurs débuts dans les autres équipes, mais à part João Costa, les garçons d’ici sont tous des enfants nés ici, qui ont grandi ici, qui sont venus au Stade avec leur père, avec leur grand-père, et qui vivent ces choses avec beaucoup d’émotion ».

« Quand ils ont la chance de jouer en équipe première, c’est incroyable pour eux. Pour Pisilli, ce n’était pas le début – c’était pour Mannini – mais c’était le premier but, à l’Olimpico, en équipe première, en Ligue Europa, dans le but magique qu’ils rêvaient de marquer étant enfants. C’est une joie de voir un enfant pleurer. J’ai dû m’enfuir pour ne pas pleurer aussi ».

Pouvez-vous nous dresser un bilan de cette première phase européenne ?
« C’est de notre faute si nous terminons deuxième. Nous n’avons fait qu’un seul match horrible, à Prague, qui a pratiquement décidé de la situation première/deuxième place. À domicile, nous avons joué trois matchs et trois victoires réconfortantes, à l’extérieur, nous avons remporté la première, ce qui nous a laissé dans une situation confortable ».

« Vous ne pouvez pas aller à Prague et jouer le match que nous avons joué. Nous payons pour nos péchés. Mais que signifie payer ? Cela signifie jouer deux matchs de plus, pour une équipe qui n’a pas besoin de deux matchs de plus, mais de moins de matchs ».

« Maintenant, nous devrons les jouer contre une équipe importante qui vient de la Ligue des Champions. Mais notre adversaire ne sera certainement pas très contents de nous rencontrer ».

Ils ne semblent pas que ce soit des équipes trop éloignées de la Roma en termes de dimension. « Benfica a atteint les quarts de finale l’année dernière et ils ne cachent pas que la Ligue Europa est une frustration pour eux, car c’est une équipe faite pour aller plus loin. C’est leur ambition ».

« Quant aux autres équipes, quand on voit Galatasaray, Lens et Feyenoord, on comprend qu’elles étaient en position d’avancer en Ligue des Champions et aller en Ligue Europa est une motivation, et aussi une responsabilité ».

« Il n’y a pas de PSG et de Manchester United qui auraient pu être là – nous parlons de grandes équipes qui veulent gagner la Ligue des Champions – mais il y a d’excellentes équipes. J’espère que cela ne se reproduira pas comme l’année dernière, où après avoir gagné contre Salzbourg, la Real Sociedad et le Bayer Leverkusen, il semblait que nous avions battu les Îles Féroé, avec tout le respect que je leur dois ».
« Celui d’un joueur que nous pouvons prendre. Parce qu’il y a des clubs pour lesquels c’est très facile de les prendre, alors que pour nous c’est difficile. Je veux répéter que les propriétaires le veulent, je le veux, Tiago Pinto le veut, les joueurs le veulent, les fans le veulent : nous le voulons tous ».

« Mais évidemment nous ne pouvons pas prendre un joueur fantastique dans une équipe de haut niveau, dans les meilleures conditions, en raison de cette situation de Fair Play Financier qui est très contraignante pour nous. C’est à ce sujet que certains disent des choses fausses, prétendant que nous avons des responsabilités. Nous avons besoin d’un peu plus de respect ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *