Connect with us

Mondial 2018

France-Croatie: les stats qui tuent

Published

on

A quelques heures de France-Croatie, les deux camps bénéficient de plusieurs statistiques marquantes. Voici le détail des plus explicites, entre des Bleus invaincus face à leur adversaire du jour et des Croates habitués à marquer.

Avantage France
– La France n’a jamais perdu face à la Croatie. En cinq matches entre les deux sélections, le bilan est de trois victoires et deux nuls pour les Bleus (neuf buts marqués, trois encaissés). Didier Deschamps était sur le terrain pour les trois victoires, et pas concerné par les deux nuls (ni joueur, ni entraîneur).

– La France n’a perdu qu’un seul de ses 14 derniers matches de phase finale en Coupe du monde: le dernier en date, en quarts en 2014 contre l’Allemagne. Sinon, puisque l’échec en finale 2006 ne peut pas être considéré statistiquement comme une défaite – ayant été concédé aux tirs au but – il faut remonter à 1986, à nouveau face à l’Allemagne en demies (0-2).

– Les Bleus ont plusieurs porte-bonheurs: Didier Deschamps, 73% de victoires en Coupe du monde (8/11), un record pour un sélectionneur à plus de 10 matches ; Paul Pogba et N’Golo Kanté, 14 victoires et quatre nuls lors des 18 matches où ils ont été titulaires ensemble ; le Pérou, qui a toujours affronté le futur vainqueur lors de ses quatre premières participations.

– Pêle-mêle: Benjamin Pavard est invaincu en 11 sélections (neuf victoires, deux nuls) ; Antoine Griezmann, lui, reste sur sept buts lors de ses sept derniers matches à élimination directe avec les Bleus. Et l’équipe de France n’a jamais perdu sur les 20 matches où il a marqué. Elle gagne même quasiment tout le temps: 18 victoires, deux nuls.

Avantage Croatie
– La Croatie a marqué au moins un but sur ses 10 derniers matches disputés en Coupe du monde. La dernière fois qu’elle est restée muette, c’était en 2006 pour un 0-0 face au Japon (phase de groupes).

– Si les équipes ayant joué une prolongation en demi-finales n’ont ensuite remporté la finale que deux fois sur huit, l’équipe de France fait partie des deux vaincues: c’était en 2006 contre l’Italie, qui sortait d’une prolongation face à l’Allemagne (0-2).

– Les Croates ont le bénéfice de la nouveauté. Pas de victoire, mais évidemment pas de défaite non plus. Et à l’inverse, les Bleus n’ont jamais battu une nation européenne sur leurs deux finales de Coupe du monde. En incluant l’Euro 2016, la France reste sur deux échecs en finale contre un pays européen.

– Olivier Giroud a tenté 13 tirs lors de cette Coupe du monde 2018, sans en cadrer un seul. Par ailleurs, la France peut aussi craindre les tirs au but: avant la Croatie, seule l’Argentine 1990 avait remporté deux séances sur une même Coupe du monde.

Les dernières confrontations
Le 29 mars 2011 à Saint-Denis, amical (0-0):

France: Lloris – Réveillère, Rami (Sakho 90e+6), Mexes, Clichy – Matuidi (M’Vila 87e), Diarra – Ménez (Rémy 60e), Nasri (Gourcuff 88e), Malouda (Ribéry 59e) – Benzema (Gameiro 75e).
Croatie: Runje (Pletikosa 45e) – Srna (Vida 80e), Corluka, Lovren, Pranjic (Strinic 24e) – Modric, Simunic, Vukojevic, Kranjcar – Perisic (Petric 71e), Jelavic (Kalinic 56e).

Le 17 juin 2004 à Leiria, deuxième journée du groupe B de l’Euro (2-2):

France: Barthez – Thuram, Gallas (Sagnol 81e), Desailly, Silvestre – Vieira, Dacourt (Pedretti 79e) – Wiltord (Pires 70e), Zidane, Henry – Trezeguet.
Croatie: Butina – Simic, R. Kovac, Simunic, Tudor – Rapaic (Mornar 87e), N. Kovac, Bjelica (Leko 68e), Rosso – Prso, Sokota (Olic 73e).

football.fr

Passionné de sports, je suis à l'affut de toutes informations sportives.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui