Connect with us

Mondial 2018

La drôle de raison pour laquelle Rami n’a pas voulu rentrer en finale

Published

on

Le 15 juillet dernier, l’équipe de France entrait à nouveau dans l’histoire en remportant la deuxième Coupe du monde de son histoire. En battant la Croatie (4-2) au terme d’un match spectaculaire, les Bleus de Didier Deschamps ont donc eu l’honneur de ramener le trophée dessiné par Silvio Gazzaniga à la maison.

Parmi les acteurs qui ont permis de remporter une deuxième étoile, il n’y en a qu’un qui n’a pas pu bénéficier de temps de jeu. Connu pour son humour et son énergie, Adil Rami n’a en effet pas eu l’occasion de disputer la moindre minute lors de la Coupe du monde 2018. Pas très grave selon le défenseur de Marseille, qui a récemment avoué avoir eu peur de jouer durant le tournoi. Une chose avec laquelle Didier Deschamps ne semblait pourtant pas d’accord.

RAMI ÉTAIT « MORT DE TROUILLE »

Depuis leur retour en France, l’heure est à la confession pour les Bleus. Dans une interview accordée à La Provence, Didier Deschamps n’a pas hésité à dévoiler qu’il était prêt à faire rentrer Adil Rami en finale du Mondial.

« Je n’ai pas pu, mais j’avais prévu de faire entrer Adil Rami en finale. J’ai dû faire des changements avant, sinon je l’aurais fait entrer à la fin. Quand je lui ai dit, il m’a répondu : ‘Coach, certainement pas ! J’étais mort de trouille !’ Le matin, il faisait ses séances de muscu alors que ce n’était pas évident. C’est un boute-en-train, mais ce n’était pas le clown avec le nez rouge. Je l’ai pris pour ses qualités de joueur, son expérience. Il est toujours comme il est, gai, plein de bonne humeur. Il a gagné en maturité, s’est assagi, il gère les choses différemment. », a ainsi précisé le sélectionneur des Bleus.

Une entrée qui n’est jamais venue, sans doute à cause de la bourde d’Hugo Lloris à la 70ème minute. Peu importe, Rami est champion du monde, et il le mérite amplement.

Ohmygoal

Journaliste reporter Sportif béninois, spécialisé dans le sport africain, j’ai un gros faible pour Samuel Eto’o, Didier Drogba, Jay Jay Okocha et Caster Semenya.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui