Connect with us

Basket Africain

La FIBA sacrifie le continent africain !

Published

on

Les équipes africaines ont fait bonne figure lors de cette Coupe du Monde féminine remportée haut la main par l’ogre américain. On peut pas dire que le suspens était à son comble tant les américaines ont survolé ce grand rendez-vous de basket-ball. Nos équipes africaines (le Sénégal et le Nigeria) ont plus que dignement représenté le continent. Par contre la FIBA vient d’instaurer une loi qui risque de grièvement amincir leur chance lors des prochaines éditions. En effet les deux finalistes de l’Afrobasket devront batailler lors des préliminaires pour participer au Mondial.

Alors qu’elles ont évolué dans des groupes très compétitifs (avec les Etats-Unis dans la poule des sénégalaises), elles n’ont pas déçus. Alors qu’on leur promettait l’enfer, elles ont opposés une bonne résistance face aux américaines. Battues d’entrée par les USA, les lionnes ont lutté jusqu’au bout pour offrir au continent africain sa première victoire face à une nation européenne dans un match de poule de cette compétition. Un succès historique pour tout un continent. Elles sont tombées les armes à la main face à la Chine en barrages. Une compétition globalement réussie.
Les nigériennes ont réussi un exploit retentissant en accrochant une place en quart. Leur parcours s’arrête net là aussi face à la superpuissance américaine. Un score sans appel mais les Super Eagles n’ont pas à rougir de leur campagne. Alors au vu de ses performances de haute volée, elles ont joué crânement leur chance dans une compétition très relevée.

Une loi qui handicape tout un continent…

Une loi tout simplement scandaleuse car les deux équipes finalistes de l’Afrobasket ne seront plus qualifiées directement au Mondial et aux JO. Elles joueront désormais des tours de pré qualification et le tournoi qualificatif pour les deux compétitions. Une décision qui vient d’être adoptée à Tenerife et va entrer en vigueur dès ce mois de Novembre. Un changement qui va diminuer les chances de l’Afrique qui n’aura certainement plus de deux candidats. De surcroît nos représentants devront découdre avec des formations plus fortes et plus outillées. Au mondial déjà ça s’est vu, la différence de niveau est abyssale.
Une décision d’autant plus anormale car le continent compte 54 pays, soit un des continent avec le plus de membres au sein de la FIBA, mais aussi c’est la partie du monde avec le moins de représentants. Une situation assez paradoxale car elle affaiblit le basket continental à tous les niveaux.

Ce qui est encore plus écœurant c’est le fait que nos dirigeants se laissent autant faire dans les grandes instances de décisions sans défendre leurs positions sur le sujet. Un changement de format qui diminue considérablement nos chances, celles des générations futures aussi et c’est tout notre sport continental qui en pâtit. Le plus navrant c’est qu’il arrive à un moment où nos équipes commençaient à se montrer à leur avantage au niveau international.

Birane BASSOUM

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui