Connect with us

Foot Africain

La vie après carrière : Que devient Mahamadou Diarra ?

Published

on

Formé lui aussi au sein du centre Salif Keita comme un certain Seydou Keita, Mahamadou Diarra a marqué de son empreinte le football malien. Le longiligne milieu de terrain passé notamment par l’Olympique Lyonnais et le grand Real Madrid a remporté cinq fois le championnat de France et deux fois le championnat d’Espagne. Après de brefs passages infructueux à Monaco puis à Fulham où il a dû se contenter de bout de matchs à cause de sa méforme physique, Djila comme on l’appelle affectueusement décide finalement de mettre un terme à sa carrière en 2014. Afrique Sports vous a retrouvé les traces de l’ancien capitaine des Aigles disparu peu à peu du paysage médiatique. 

 Symbole phare de la domination lyonnaise au début des années 2000, Mahamadou Diarra était une des pièces maîtresses du dispositif de Gerard Houiller. Il a formé avec le Ghanéen Michael Essien et le brésilien Juninho un des meilleurs milieux d’Europe, dépassant régulièrement les 100 ballons joués par match. Ses brillantes prestations du côté de Gerland lui ont ensuite ouvert les portes du grand Real Madrid. Fabio Capello alors entraîneur du club madrilène en fait sa priorité. Il rejoint les meringues en 2006 et s’impose rapidement comme un élément indéboulonnable dans l’entrejeu. Il obtient sa première sélection avec le Mali à seulement 16 ans et a toujours porté avec honneur et fierté les couleurs de l’équipe nationale.

Du Real Madrid à la Prison….

 

En 2016, alors que Djila préparait selon certaines indiscrétions un retour fracassant sur les pelouses, une sombre histoire d’escroquerie au tour de la vente d’une parcelle est venue ternir son image. Jugé coupable le joueur avait été condamné à deux ans d’emprisonnement ferme et une amende de dix millions de nos francs de dommages et intérêts. L’affaire avait fait couler beaucoup d’encre du côté de Bamako. L’on se demandait comment un joueur avec un palmarès si pesant avait pu tomber si bas. 22 millions de francs CFA, c’est cette modique somme presque dérisoire pour un footballeur professionnel qui est à l’origine de cette condamnation. Même si la fédération malienne a tenté de venir en aide à son ex capitaine en lui octroyant notamment un avocat et en tentant de renvoyer le verdict en appel, le mal était déjà fait.

Les footballeurs professionnels amassent tellement d’argent que parfois ils ne pensent même pas à investir. Même si cela arrive rarement, certains footballeurs ont parfois du mal à joindre les deux bouts une fois éloignés des terrains. Emmanuel Eboué lamentablement tombé en disgrâce en est l’exemple le plus récent. C’est la raison pour laquelle certains footballeurs sont obligés parfois de commettre des coups foireux pour continuer à mener le train de vie élevé auquel ils se sont habitués. On ne saura probablement pas pourquoi Mahamadou Diarra a fait ce qu’il a fait mais une chose est sûre : à l’heure du bilan, ce n’est sans doute pas ce que nous allons retenir de lui. Ce que nous retiendrons avant tout de Djila c’est quel remarquable footballeur il a été et combien nous avons pris du plaisir à le voir jouer.

En 2017, il a failli sortir de sa retraite pour s’engager sen Championship avec Brentford, club avec lequel il s’entraînait et qui l’a même permis de disputer un match amical. Mais l’officialisation n’a pas été faite pour le joueur de 37 ans.

Ghaly Wane

 

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui