Connect with us

Foot Africain

Le fils du Président Weah avec l’équipe des Etats-Unis, faut-il le blâmer ?

Published

on

On ne peut pas parler des légendes du football africain sans mentionner le nom de George Weah qui a marqué son époque de son empreinte indélébile. Il est à ce jour le seul joueur africain à remporter le Ballon d’Or Mondial et le premier joueur professionnel à devenir Chef d’Etat. Un CV bien garni et un sacré héritage à porter pour son fils Timothy qui commence à exploser du côté du PSG.

En Mars 2018, Timothy Weah a honoré sa première sélection avec les Etats-Unis faisant ses débuts face au Paraguay (pour une victoire 1-0 des américains). Le sélectionneur des Bhoys Dave Sarachan a encore une fois fait appel à lui pour les matchs amicaux de Septembre (face au Brésil et au Mexique).
Un choix, étonnant pour les uns et plutôt logique pour les autres, qui fait beaucoup débat en ce moment. Le fils d’un président du Liberia qui joue pour une autre nation c’est assez rare pour être souligner.

Pourquoi le choix des Etats-Unis ?

L’attaquant du PSG est né en 2000 à New York aux Etats-Unis et y a passé le plus clair de toute son enfance. Même ses débuts en pro ont été effectué un peu partout en Amérique (Rosedale SC, West Pines United FC…). Possédant les nationalités américaine, libérienne et française, c’est avec l’équipe des Etats-Unis de moins de 17 ans qu’il participe à sa première grande compétition. Puis vient sa première convocation chez les A où il devient le premier joueur né dans les années 2000 à disputer une rencontre internationale. « Il a cette éducation très américaine, détaché, toujours la banane, la musique dans le vestiaire… Je peux vous dire qu’il n’a aucune pression par rapport à son père ! J’ai rarement vu un gamin de cet âge avec un caractère aussi imperméable » avait déclaré François Rodrigues son formateur au PSG.

Difficile de lui en tenir rigueur pour le moment car le jeune de 18 ans n’a jamais connu autre chose que les Etats Unis d’Amérique depuis sa tendre enfance.

Le choix sportif au détriment de la patrie…

​Avec les USA qui est un habitué de la phase finale de la Coupe du Monde (1e tour en 2006, 1/8e de finale en 2010 et 2014) et le Liberia, qui n’a jamais disputé une phase finale de la compétition et qui reste sur six éliminations successives en tours préliminaires , Weah-fils n’a pas dû hésiter longtemps. Évoluer avec l’équipe des USA lui assurera les garanties nécessaires pour pouvoir continuer sa progression et peut-être participer un jour à une Coupe du Monde (avec Qatar 2022 en ligne de mire).
Certes le choix d’une sélection est fondamental dans la carrière de tout joueur, mais le voir évoluer sous le maillot du Liberia, qui a tant donné à son paternel, ça aurait été une très belle histoire. En attendant il devra également batailler du côté du PSG car avec l’arrivée du concurrent direct (Choupo-Moting), son temps de jeu risque de s’amincir considérablement cette année…

Birane Bassoum

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui