Connect with us

Premier League

Le jour où Adébayor s’est mis à dos tous les supporters d’Arsenal !

Published

on

De 2006 à 2009, Adebayor a fait les beaux jours de la formation de Wenger, qui l’appréciait particulièrement. Avec les gunners, Adebayor a presque connu toutes sortes d’émotions. Son but victorieux face à l’ogre mancunien, dirigé à l’époque par Sir Alex, son hat-trick face à Derby Conty (le premier de l’histoire à l’Emirates), autant de souvenirs qu’il doit avoir gardé de son passage à Londres. Le géant togolais a même connu sa saison la plus prolifique de sa carrière avec les gunners. En trois saisons, il devenu la coqueluche du kop des londoniens et l’un des joueurs les plus adulés de sa formation.
Hélas après avoir rejoint Manchester City à l’été 2009, l’histoire d’amour va vite tourner au vinaigre.

Après des années passées chez les gunners, où il terminera finaliste de la League Cup en 2007, il rejoint les citizens fraîchement rachetés par le géant des Émirats, le Sheikh Mansour. D’abord adulé par les supporters d’Arsenal, le togolais va réussir la prouesse de se les mettre à dos un après-midi de Septembre 2009.

La célébration de la discorde…


Nous sommes le 12 Septembre 2009, dans le cadre d’un match comptant pour la cinquième journée de Premier League entre Arsenal et City. Adebayor qui a rejoint l’ennemi à l’intersaison, se fait copieusement siffler et insulter pendant toute la rencontre. Les supporters des gunners lui reprochent d’avoir signé chez l’ennemi contre un gros chèque.

Sa fierté touchée, l’attaquant n’y est pas allé de main morte pour célébrer son but victorieux au bout du suspens. Après une course folle, il traverse tout le terrain et vient s’agenouiller devant le kop londonien. La réaction est immédiate. Furieux, ils ne manquent pas de l’insulter et de jeter des projectiles créant une scène hallucinante, les images deviennent virales. Ce qui lui a valu d’ailleurs une grosse amende de la fédération anglaise.

 


Comme vous pouvez vous en douter, il a finalement présenté ses excuses pour désamorcer la bombe et revient même cet épisode regrettable.  « Pourquoi j’ai fait ça ? C’est parce que je suis aussi un humain. J’ai un cœur et je respire comme tout le monde. […] Quand je suis parti d’Arsenal, les supporters ont dit que j’étais fini et que je ne pouvais plus jouer au foot. C’était stupide de courir ainsi vers les supporters d’Arsenal, mais ces gens m’ont insulté pendant tout le match. Déjà pendant l’échauffement, ils m’ont dit des choses désagréables, des choses personnelles. Je n’avais rien préparé. Je ne savais même pas que j’allais marquer. Les gens qui m’aiment et qui me connaissent savent comment je me comporte ».

Certainement ce n’est ni la première ni la dernière fois que les joueurs célébreront ouvertement face à leurs anciens clubs (recemment celle de David Luiz avait également fait beaucoup parlé). Mais la célébration fait partie intégrante du football car c’est la récompense du buteur. Provocatrices ou Irrespectueuses ? Le débat reste ouvert mais qu’on aime ou pas elles font parties du jeu et ça sera toujours ainsi.

Birane BASSOUM

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui