Connect with us

Mondial 2018

Le père et le frère de Kylian Mbappé à l’Elysée pour une…

Published

on

Le père de l’attaquant français Kylian Mbappe Wilfried Mbappe et son frère Ethan Mbappe arrivent pour une réception au palais présidentiel de l’Elysée.

Wilfried-Mbappe-5 (05 Photos) Le père et le frère de Kylian Mbappé à l'Elysée pour une...Wilfried-Mbappe-4 (05 Photos) Le père et le frère de Kylian Mbappé à l'Elysée pour une...Wilfried-Mbappe-3 (05 Photos) Le père et le frère de Kylian Mbappé à l'Elysée pour une...Wilfried-Mbappe-2 (05 Photos) Le père et le frère de Kylian Mbappé à l'Elysée pour une...Wilfried-Mbappe-1 (05 Photos) Le père et le frère de Kylian Mbappé à l'Elysée pour une...

Après un début de match timide, à l’image de ses coéquipiers, Kylian Mbappé a rayonné en seconde période, inscrivant le quatrième but des Bleus. Le monde est à lui.

76934 (05 Photos) Le père et le frère de Kylian Mbappé à l'Elysée pour une...

À croire que le gamin de Bondy n’est pas humain. Dans une finale au scénario aussi imprévisible qu’exceptionnel, Kylian Mbappé a réussi à graver son nom en gros. Tout simplement parce qu’il a marqué. Le quatrième but français, pas le plus important de la rencontre, mais bien assez pour le faire entrer dans l’histoire. Pourtant, la prestation globale du prodige n’a pas égalé ses meilleures sorties de cette Coupe du monde, le huitième de finale contre l’Argentine (4-3) en tête. À l’instar de ses coéquipiers, Mbappé est apparu en difficulté pendant la première période. Face à une Croatie dominatrice, l’attaquant parisien n’a pas aidé Benjamin Pavard, par moments en perdition dans le couloir droit français. Son incompréhension avec le latéral coûtait une belle frayeur aux Bleus, mais Mbappé lui-même parvenait à se rattraper (8e). Il laissait en revanche son coéquipier un peu seul sur une nouvelle action dangereuse des Croates (10e).

Si les retours défensifs n’ont pas été son point fort non plus lors des précédents matches, les contre-attaques lui réussissaient habituellement à merveille. Cet après-midi, et pendant longtemps, Mbappé était loin de ses standards habituels. Techniquement, le numéro 10 a d’abord peiné (13e, 16e), malgré les espaces dont il semblait pouvoir disposer. Au fur et à mesure que le match avançait, la légère pression qui paraissait peser sur ses épaules s’est envolée, et Kylian Mbappé est reparti, comme il en a l’habitude, dans ses courses et ses dribbles. Explosif sur son aile droite, il est à l’origine des seules situations intéressantes côté Français en première période.

L’arme des contre-attaques

Quand l’attaquant de 19 ans est resté sur son côté, il est parvenu à centrer (17e), quand il a tenté de revenir au centre, il s’est fait reprendre par un très bon Domagoj Vida (23e). Mbappé a également réussi à récupérer plusieurs ballons au milieu du terrain, ne parvenant cependant pas à déclencher des contres dangereux (24e, 45e + 3).

Après le repos, l’équipe de France s’est enfin réveillée, et son prodige avec elle. Lancé par Paul Pogba sur son côté droit, Kylian Mbappé prenait de vitesse les défenseurs croates, avant de rentrer dans la surface et buter sur un Danijel Subasic inspiré (52e). Retombant quelque peu dans ses travers en perdant des ballons dangereux (56e, 57e), le Parisien se rattrapait très rapidement. Servi une nouvelle fois par Pogba, il provoquait dans la surface croate, avant de servir Antoine Griezmann en retrait, l’action débouchant sur le but de Pogba (3-1, 59e). Le coup de grâce de «Kiki» est arrivé dans la foulée. Après un gros travail de Lucas Hernandez côté gauche, le Madrilène servait Mbappé dans l’axe, qui fixait Vida avant de décocher une frappe soudaine, qui laissait Subasic pétrifié (4-1, 65e). La fin de match laissait aux attaquants français des occasions de contrer, mais la lucidité manquait pour tuer définitivement le suspens (79e, 90e + 2).

Mais les Bleus n’ont pas eu besoin de ce but supplémentaire, Kylian Mbappé non plus. Le gamin de Bondy, à peine 20 ans, était déjà entré dans l’histoire de l’équipe de France, dans l’histoire de la Coupe du monde, dans l’histoire du football. Élu meilleur jeune de la compétition, il a marqué de son empreinte le Mondial russe, et le costume de jeune espoir qu’il portait il y a encore quelques semaines est aujourd’hui définitivement trop petit. Le roi Pelé l’avait déjà adoubé, et le monde entier est maintenant à ses pieds. Liberté, égalité, Kylian Mbappé.

Passionné de sports, je suis à l'affut de toutes informations sportives.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui