Connect with us

Foot Africain

Les 5 footballeurs africains arrêtés pour faux permis !

Published

on

Nul n’est au dessus de la loi, comme a coutume de le dire. Les accidents de circulation font de nombreux morts, de ce fait tout automobiliste doit prendre les précautions nécessaires pour sa propre sécurité et pour celle des autres usagers de la route. Il faut limiter au maximum les risques. Par conséquent, en plus des précautions qui doivent être prises sur la route, les documents qui permettent de prendre le volant doivent être conforme, afin de montrer que l’on est apte à conduire. Et c’est dans ce sens que le permis de conduire intervient.

De nombreux automobilistes se voient sanctionner puis retirer le permis de conduire, parce que celui-ci n’est pas à jour et les joueurs de football ne sont pas en marge. Ces derniers, qui possèdent généralement des bolides super-puissants aiment pousser au maximum le moteur de leurs cylindrées sur les routes et ne respectent pas toujours les consignes de sécurité. Il arrive souvent que des footballeurs, pour diverses raisons possèdent un permis de conduire erroné. Les footballeurs africains ne sont pas épargnés par ce phénomène. La rédaction d’Afrique Sports, vous propose  un top 5 des joueurs africains qui se sont vus sanctionnés après avoir utilisé un permis de conduire qui présentait des irrégularités.

Naby Keita (Guinée)

Alors qu’il évoluait en Bundesliga, au sein du RB Leipzig en 2017, la star guinéenne, Naby Keita avait été menacé de poursuites par les autorités judiciaires allemandes, pour avoir essayé de faire valider un faux permis de conduire en Allemagne qu’il avait obtenu en Guinée. Naby Keita s’était pris à deux reprises pour tenter de faire authentifier son faux permis de conduire. C’est ainsi que le tribunal de la ville de Leipzig, lui avait infligé une très lourde amende de 415 000 euros.

Cheick Ismaël Tioté ( Côte d’Ivoire)

Il y un an, celui qui était surnommé le « combattant », pour sa détermination sur le terrain, décéda, foudroyer par un malaise, lors d’une séance d’entraînement avec son club chinois, qu’il avait rejoint en 2017, depuis son départ de Newcastle. En 2013, alors qu’il jouait en Premier Ligue avec les magpies, il a été arrêté en possession d’un faux permis de conduire lors d’un contrôle routier. Alors qu’il avait reconnu devant les juges avoir acheté son permis de conduire en Belgique, contre la somme de 15 000 euros, il a écopé de 18 mois de suspension de permis et de nombreuses amendes.

Kossi Prince Segbefia ( Togo)

 

 

L’international togolais, Kossi Prince Segbefia, qui évolue actuellement en Turquie au Gazişehir Gaziantep FK, sociétaire du championnat de D2 turc, avait été appréhendé par la justice française, durant son passage à l’AJ Auxerre en 2013, pour détention d’un faux permis de conduire. Il s’est fait épingler, alors qu’il tentait d’échanger son permis togolais contre un permis français. Il fut sanctionné par la justice française et il écopa d’une amende de 3000 euros.

Momo Sissoko ( Mali)

Transféré de la Juventus Turin, Momo Sissoko rejoint le Paris Saint-Germain en 2011, au tout début de l’ère qatarie. Souvent blessé avec le PSG, le milieu de terrain n’arrivera pas à s’imposer au sein de l’entrejeu parisien. En 2012, l’ancien joueur de Valence et de Liverpool a été placé en garde à vue, après avoir présenté aux forces de l’ordre un permis de conduire qui comportait de nombreuses irrégularités. Sissoko, qui n’avait pas de permis de conduire français, utilisait un faux permis de conduire anglais, ce qui lui a valu des démêlés avec la justice.

Clinton Njié ( Cameroun)

Suite à un contrôle pour excès de vitesse en juillet dernier, l’attaquant camerounais de Marseille, risque d’énormes ennuis judiciaires, après avoir présenté lors de son contrôle, un faux permis de conduire. Les policiers ont pris le soin d’authentifier le document qui leur avait été présenté comme un permis de conduire britannique. Après vérification, il s’est avéré que le permis de conduire de Clinton Njié n’était pas enregistré en Angleterre. Le jeune attaquant risque donc jusqu’à 5 ans de prison ferme et 75.000 euros d’amende.

 

Pour éviter tout désagrément, les footballeurs africains, doit s’efforcer de mettre à jour tous leurs documents administratifs, notamment les plus sensibles comme le permis de conduire. Ce document est crucial pour se déplacer librement au volant de sa voiture, sur le territoire européen. Il faut aussi que les footballeurs du continent cessent d’emprunter les chemins courts, en s’octroyant illégalement le permis de conduire sous peine de subir de graves contraintes judiciaires.

Amos Traoré 

Je suis un grand féru de sport. J'aime commenter et analyser l'actualité sportive. Je souhaite apporter ma modeste contribution, afin que nous réussissions à transmettre la fibre sportive à un maximum de personnes. Mon sportif de légende, Lance Armstrong

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui