Connect with us

Foot Africain

Les fans de foot critiquent le prix Puskas de Mo Salah !

Published

on

La saison de Mohamed Salah a été exceptionnelle. Finaliste et second meilleur buteur de la ligue des champions, l’égyptien a littéralement plané sur la Premier League. C’est à juste titre qu’il a remporté tous les trophées individuels mis en jeu par la fédération anglaise de football. Nommé aux côté de Cristiano Ronaldo et de Luka Modric pour les prix du meilleur joueur UEFA et FIFA, le pharaon partait avec un léger handicap. Il n’avait en effet remporté aucun titre avec son club. Hier soir, Salah s’est vu décerner le prix pùskas récompensant le plus beau but de la saison lors des FIFA Awards, une distinction très mal vue par la presse anglaise et espagnole. 

Il faut se dire les choses en face. C’est à ne rien comprendre car en toute logique, Mohamed Salah n’avait aucune chance de remporter le prix Puskàs. Son but face à Everton est magnifique mais comparé aux autres qui étaient en lice, il passe de magnifique à normal. Ronaldo, Bale, Pavard et Cheryshev avaient mis la barre très haute. On se souvient encore du fameux retourné de CR7 en quart de finale de LDC face à la Juventus. Suspendu dans les airs avec une horizontale phénoménale, le portugais était parvenu dans des conditions extrêmes à réaliser un retourné acrobatique venu d’ailleurs. Un geste hors du commun qui lui avait valu une standing ovation de la part du public turinois ébahi devant l’artiste. Quelques semaines plus tard son coéquipier Gareth Bale l’imitait cette fois en finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Le gallois avait repris de façon divine un centre de Marcelo laissant le public de Kiev sans voix. Il venait d’enterrer le Liverpool de Mohamed Salah justement, comme un symbole. Autre chef-d’oeuvre qui avait fait le tour de la planète, la volée mémorable de Benjamin Pavard en huitième de finale de coupe du monde face à l’Argentine. Le jeune champion du monde français n’est ni plus ni moins que l’auteur du plus beau but de la compétition.

Le but de Salah n’était même pas le plus beau en Angleterre

Les buts de Ronaldo, Bale et Pavard avaient tous la même particularité. Ils étaient absolument magnifiques et ont été réalisés en phase finale de très prestigieuses compétitions, un paramètre non négligeable. Tandis que celui de Pavard était le plus beau de la coupe du monde, celui de Ronaldo le plus beau de la ligue des champions, celui de Salah n’était même pas le plus beau de la Premier League. Pire, il n’avait même été élu plus beau but du mois, un honneur revenu à Jermaine Defoe. Cette incohérence qui fait tâche n’a pas manquer de faire parler la presse anglaise et espagnole. Même son coéquipier en club James Milner n’était visiblement pas du même avis que les votants. Sur son compte twitter, l’anglais a tenu à féliciter Salah tout lui glissant une petite pique assez révélatrice : « Bravo Salah, pour ton septième plus beau but de la saison, élu but de l’année ! »

Il est très difficile de comprendre les motivations des votants au moment de choisir leur lauréat mais que Salah se rassure, on a vu des décisions bien plus contestables dans la soirée. Si c’est un Dani Alves éliminé prématurément en ligue des champions et forfait en coupe du monde qui peut figurer dans l’équipe type, rien ne pouvait nous étonner. Salah le sait sûrement, il ne mérite pas du tout son trophée mais cela n’enlève en rien à l’extraordinaire saison qu’il a réalisée. Et sa place désormais à la table des meilleurs joueurs du monde à l’heure actuelle personne ne peut la lui contester.

Ghaly Wane

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui