liga-girona-fait-tomber-le-real-madrid-au-santiago-bernabeu

Liga : Girona fait tomber le Real Madrid au Santiago Bernabéu !

afriquesports logo

Frédéric Diarra

Alors que les troupes de Santiago Solari menaient face à Girona, les Catalans ont su revenir au score pour l’emporter 2-1, mettant fin à une série de huit rencontres sans défaite du Real Madrid.

C’est rare que le Real Madrid joue à un tel horaire, mais ce dimanche midi, les Merengues accueillaient les Catalans de Girona dans leur enceinte du Santiago Bernabéu. Si les Madrilènes sont sur une dynamique plus que positive, avec sept victoires et un nul sur leurs huit dernières apparitions toutes compétitions confondues, c’est tout le contraire en face, puisque Girona restait sur quatre défaites de rang en championnat, s’approchant dangereusement de la zone rouge. Pour ce duel, Santiago Solari faisait légèrement tourner. Dani Carvajal et Vinicius Junior démarraient par exemple sur le banc, alors que Luka Modric était suspendu. Dani Ceballos, Alvaro Odriozola et Marco Asensio démarraient notamment la rencontre, comme Marcelo. En face, Eusebio pouvait compter sur son redoutable duo d’attaque composé de Portu et Cristhian Stuani. Au final, alors qu’ils n’avaient plus gagné depuis novembre, les Gerundenses l’ont emporté 2-1 !

Les Catalans démarraient plutôt bien, avec quelques situations intéressantes dans les derniers mètres madrilènes. C’est en tout cas eux qui avaient le cuir dans les premiers instants de la partie, alors que les Merengues peinaient à se frayer des chemins vers la surface adverse. C’est cependant Lucas Vazquez qui signait la première occasion de la partie, avec un grand pont de la surface mais Bono sortait une belle parade devant l’Espagnol (17e). Derrière, Stuani répliquait avec une frappe de l’extérieur bien repoussée par Courtois (19e). Asensio s’offrait lui un long rush dans la défense mais sa frappe était trop molle pour vraiment inquiéter le portier marocain (21e). C’est finalement Casemiro qui a ouvert le score. Sur un bon centre de Kroos, le Brésilien a gagné son duel avec Alcala et Juanpe avant de catapulter le cuir au fond, de la tête (1-0, 25e).

Les changements d’Eusebio à la pause ont payé

Les locaux avaient pris le dessus, et sur un bon centre d’Odriozola, Benzema était à deux doigts de reprendre devant les cages (31e). Les troupes de Santiago Solari étaient plutôt à l’aise sur la pelouse, s’étant emparées du ballon et n’étant que très peu inquiétées par leur adversaire. Il fallait noter la bonne prestation de Lucas Vazquez devant. Marcelo expédiait lui une frappe au-dessus de la barre. Alex Granell faisait tout de même trembler le Bernabéu avec ce tir puissant de l’extérieur, qui a frôlé le montant gauche de Courtois (40e). Sur l’action suivante, Bono sortait une frappe de Benzema (41e). Les vingt-deux acteurs de la rencontre rentraient donc aux vestiaires sur un avantage plutôt logique et mérité pour les Madrilènes. Au retour des vestiaires, Eusebio procédait à deux changements, et le Choco Lozano et Aleix Garcia entraient en jeu pour redynamiser l’attaque catalane. Portu passait à droite. Mais c’est bien Bono qui brillait encore, sur cette tentative de Marcelo (46e). Karim Benzema, seul au deuxième poteau, manquait le cadre de la tête (52e). C’est bien le Real Madrid qui continuait de se procurer les meilleures occasions.

Vinicius Junior entrait en jeu en lieu et place de Lucas Vazquez (58e). Choco Lozano forçait cependant Courtois à sortir un bel arrêt, et derrière, Aleix Garcia expédiait le ballon au-dessus de la cage alors qu’il semblait plus difficile de se rater que de marquer (60e) ! Un sacré avertissement pour le Real Madrid, qui concédait ensuite un penalty après une main de Ramos, elle-même consécutive à un poteau de Stuani (64e) ! Le goleador uruguayen transformait à merveille, prenant Courtois à contrepied (1-1, 65e). La physionomie de la rencontre changeait, en partie grâce au coaching d’Eusebio à la rencontre, et Girona était de plus en plus dangereux. Portu écrasait le cuir sur la barre (70e) ! Il allait cependant être rapidement récompensé. Sur cette frappe de Lozano détournée par Courtois, l’Espagnol avait bien suivi et a pu expédier le ballon au fond des filets (1-2, 75e). Vinicius Junior tentait de signer la révolte, avec cette action individuelle conclue par un tir non cadré de peu (77e). La pépite brésilienne était encore proche d’égaliser (80e). Lozano gagnait un nouveau duel aérien mais ne trouvait pas le cadre (84e). Sergio Ramos écopait même d’un deuxième jaune, prenant la porte (90e). Le score en est resté là, et le Real Madrid chute d’une place, troisième, repassant derrière l’Atlético.

FM

Real
Cliquez ici pour rejoindre le débat du jour
Frédéric Diarra

Frédéric Diarra

frederic