imago1007928991h scaled
dans , ,

« Je ne peux pas accepter ça » : C’est fini, Xavi craque complètement avec le Barça

Par

le


Mercredi, Xavi et le FC Barcelone ont péniblement battu Almeria (3-2) en Liga. Mécontent de la performance de ses joueurs en première période, l’entraîneur des Blaugrana a fait passer un message fort lors de la conférence de presse.

Après avoir concédé le nul face à Valence, le Barça se devait de réagir à domicile pour récupérer la troisième marche du podium. Contrat rempli pour les joueurs de Xavi qui ravissent la troisième place à l’Atlético de Madrid après leur contre-performance face à Getafe.

Les hommes de Xavi ont peiné…

Xavi

Malgré sa dernière place au classement, Almería n’est pas venu en Catalogne pour faire de la figuration. Les joueurs de Gaizka Garitano ont réussi à tenir la dragée haute au Barça pendant 30 minutes, se procurant même plusieurs occasions, à l’image de Baba Mohammed (12e) et Sergio Arribas (13e). Mais ce sont bien les Barcelonais qui ont trouvé le chemin des filets en premier.

Après une première alerte sur corner survenue en début de match (7e), Ronald Araújo est venu catapulter le ballon sur le portier d’Almería qui n’a pas eu d’autre choix que de repousser le ballon dans les pieds de Raphinha. Ce dernier ne s’est pas fait prier pour envoyer le cuir dans la cage vide (1-0, 33e). Les Rojiblancos n’ont pas abdiqué pour autant et se sont relancés après un mauvais alignement de la défense blaugrana, Leo Baptistão, en solo, est venu crucifier Iñaki Peña (1-1, 41e), juste après que Robert Lewandowski a manqué la balle du 2-0 (37e).

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Avec deux changements opérés à la mi-temps, les consignes étaient claires du côté barcelonais : pilonner le but adverse. Comme en première période, un corner est venu sauver l’attaque du Barça, Sergi Roberto au premier poteau est venu placer une tête croisée bien sentie, laissant pantois Luis Maximiano (2-1, 60e).

Xavi

Xavi secoue ses joueurs

Et comme en première période, Almería est revenu grâce à une erreur défensive des Blaugrana, Edgar González profitant de la percussion entre Araújo et Peña pour ramener les Rojiblancos à hauteur (2-2, 71e). Mais une nouvelle fois, Sergi Roberto a surgi sur un rush solitaire pour redonner un avantage définitif aux siens (3-2, 83e).

Après la rencontre, Xavi a pris la parole. « La première période a été inacceptable, je l’ai dit aux joueurs à la mi-temps. Nous manquons d’efficacité, mais nous devons avoir de l’agressivité et de l’âme. En tant qu’entraîneur, je n’accepte pas cela. Soit on court comme des bêtes, soit on ne peut pas y arriver. (…) Soit on se donne à fond, soit on ne gagnera rien. Nous devons nous réveiller. Si cela ne passe pas par le football, cela doit passer par notre âme. On peut gagner ou perdre, mais il faut de l’âme. Par respect pour le club et l’écusson, il faut se donner à fond, ce qui n’a pas été le cas en première période », a déploré le technicien espagnol.

Le fauteuil de Xavi menacé ?

Pour les dirigeants du club, la faute n’incombe pas exclusivement aux joueurs et aux choix opérés par les têtes pensantes du club. Il se pourrait que Xavi ait également sa part de responsabilité…

Xavi

La direction pourrait bien envisager de se séparer de Xavi. Le technicien espagnol, lié au FC Barcelone depuis le début de sa carrière de joueur, ne fait plus l’unanimité en Catalogne. Selon la CADENA COPE, la direction sportive du club aurait déjà identifié le remplaçant potentiel en cas de rupture. Le média espagnol va même jusqu’à affirmer qu’il s’agirait de Rafa Marquez, l’entraîneur de la réserve du FC Barcelone.

En résumé, la direction du Barça n’aurait pas besoin de chercher bien loin pour trouver l’entraîneur idéal pour la suite. Il s’agirait de celui capable de redonner ses lettres de noblesse aux Blaugranas.

Commentaires

Une réponse à “« Je ne peux pas accepter ça » : C’est fini, Xavi craque complètement avec le Barça”

  1. Avatar de MACOU Julien
    MACOU Julien

    Pour moi il faut le virer les résultats d’à peu près n’est pas tolérable. Pour les joueurs, soit ils sont prêts à mouiller les maillots pour le club soit ils ils quittent.de Plus ils faut qu’ils aient la rage de vaincre sinon ils n’auront rien cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *