FotoJet 4 4
dans , ,

Xavi humilié par une comparaison avec Zidane, des chiffres désastreux pour l’entraîneur du Barça

Par

le


Le FC Barcelone traverse une période mitigée et la défaite contre Gérone (2-4) a placé l’entraîneur Xavi Hernandez au centre des critiques. La comparaison avec Zinedine Zidane ne fait qu’accentuer les interrogations autour du futur du Barça.

Le derby perdu contre la sensation de la Liga, Gérone, a plongé le Barça dans l’incertitude. La défaite envoie l’équipe à sept points du leader du classement et à cinq du Real Madrid. Elle souligne les défis auxquels est confrontée l’équipe catalane pour conserver son titre en Liga.

Une nouvelle défaite pour le Barça, Xavi s’explique difficilement

Dans des déclarations surprenantes après le match, l’entraîneur du Barça s’est exprimé sur la défaite. « C’était un match à KO. On a tiré 30 fois, on aurait pu égaliser à 3-3 mais non. L’équipe de Girona a été très courageuse et ils ont été plus efficaces », a-t-il déclaré.

Xavi

La réalité comptable est cruelle pour le Barça, complexifiant la lutte pour le titre en Liga. L’entraîneur catalan a admis, de manière inhabituelle, que son équipe est en phase de construction et n’est peut-être pas encore prête pour la bataille du titre.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« C’est un coup dur, cela nous laisse 7 points derrière Girona et 5 derrière Madrid, à égalité avec l’Atlético… c’est notre réalité, c’est un FC Barcelone en construction et cela implique de faire des pas en avant et en arrière. Je pense que nous devons continuer sur ce chemin, ne pas douter ni trembler, continuer à travailler », a souligné Xavi.

Xavi et ses performances peu convaincantes

Cette nouvelle déconvenue force supporters et observateurs à sortir la sulfateuse, accentuant ainsi la pression sur l’entraîneur catalan. Dans ce contexte difficile, des statistiques révélatrices émergent, jetant une lumière crue sur la situation. Stats Foot a effectué une comparaison entre Xavi et Zinédine Zidane. Elle souligne les difficultés de l’entraîneur du FC Barcelone.

L’ancien numéro 6 des Blaugranas vient de concéder sa 22e défaite sur le banc blaugrana, une statistique qui ne fait qu’intensifier les spéculations sur son avenir au club. Pendant ce temps, Zidane, lors de sa période en tant qu’entraîneur du Real Madrid, avait déjà remporté dix trophées majeurs avec la Maison Blanche. En comparaison, Xavi n’a obtenu que deux trophées avec le FC Barcelone.

Xavi

Cette comparaison entre les deux légendes du football met en évidence la difficulté actuelle du Barça sous la direction de l’entraîneur catalan. Les chiffres ne mentent pas, et la réalité semble cruelle pour l’ancien milieu de terrain devenu entraîneur.

La 22e défaite sur le banc du FC Barcelone résonne comme un avertissement pour Xavi, mettant en évidence des lacunes dans la gestion de l’équipe. Les supporters, habitués à des succès retentissants, commencent à s’impatienter face à des performances en deçà des attentes.

Xavi en Champions League, c’est nada !

Il faut se l’avouer, le FC Barcelone, sous la houlette de l’ancien milieu de terrain espagnol Xavi Hernandez, peine à briller sur la scène européenne. En témoigne un bilan peu flatteur. Avec seulement 7 victoires en 20 matchs européens, le club catalan se retrouve dans une situation délicate, accentuée par 6 matchs nuls et 7 défaites.

Ce qui frappe davantage, c’est le pourcentage alarmant de défaites détenu par l’actuel coach du Barça dans les compétitions européennes, Ligue des Champions et Europa League confondues. À 42%, il occupe désormais la première place sur la liste peu enviable des entraîneurs du FC Barcelone avec le plus haut taux de défaites dans ces compétitions prestigieuses.

Xavi

Comparativement, d’autres figures légendaires du FC Barcelone ont affiché des résultats bien plus solides en Ligue des Champions. Ronald Koeman, par exemple, présentait un taux de défaites de 36%, tandis que Tito Vilanova et Johan Cruyff enregistraient respectivement 30% et 26% de défaites.

Cette statistique place l’ancien milieu de terrain espagnol dans une position délicate, alimentant les critiques sur sa capacité à guider le club catalan vers le succès sur la scène européenne.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *