FC Barcelone – Naples : Le président De Laurentiis met la pression sur l’Uefa

Depuis quelques jours, l’Espagne est frappée par une deuxième vague de coronavirus, qui n’épargne pas le football. Après Mariano Diaz (Real Madrid), un autre joueur à Séville, à Almeria et plusieurs joueurs de Fuelabrada ont été testés positifs. Des cas qui font que l’Uefa pense à délocaliser le huitième de finale retour entre le FC Barcelone et Naples prévu au Camp Nou (1-1 à l’aller).

Après que RAC1 a publiquement évoqué cette possible délocalisation, le président de Naples, Aurelio De Laurentiis, a tenté de surfer dessus. Dans des propos rapportés par Mundo Deportivo, le patron des Napolitains tente de mettre un coup de pression à l’instance dirigeante du foot européen pour que ce match ne soit pas joué en Espagne.

« J’appelle l’UEFA tout le temps, mais c’est embarrassant. Vous entendez de grandes craintes de l’Espagne et ils n’évoque pas le sujet. Combien de temps faudrait-il pour dire que nous jouons au Portugal, en Allemagne ou en Suisse ? Il semble que nous soyons à l’école, à l’UEFA. Personne ne sait comment faire des affaires, et aussi avec notre argent. S’ils décidaient que la Ligue des champions se jouerait au Portugal et la Ligue Europa en Allemagne, nous pourrions aussi y aller », dit-il. « Je ne comprends pas pourquoi nous devrions aller dans une ville qui a actuellement de grands problèmes », ajoute-t-il au sujet de la Catalogne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *