Connect with us

Foot Africain

Liverpool : Sadio Mané est-il sous-côté ?

Published

on

Mohamed Salah est la star incontestée de Liverpool. L’égyptien fait actuellement parti des trois meilleurs joueurs du monde, un statut qu’il doit à son talent mais surtout à sa saison exceptionnelle. Mais avant l’arrivée du pharaon, l’idole d’Anfield se nommait Sadio Mané. Depuis son arrivée en provenance de Southampton, le sénégalais a rarement déçu. Ses statistiques parlent pour lui. Mané fait même mieux que Coutinho parti à l’intersaison au Barça. L’on se demande alors si l’enfant de Bambali est réellement reconnu à sa juste valeur ?

Le parcours de Sadio Mané est juste sensationnel et digne d’un chef-d’oeuvre hollywoodien. C’est l’histoire d’un jeune gamin parti de rien pour devenir l’un des tout meilleurs joueurs du monde. Alors qu’il jouait dans les rues sablonneux de son village natal, le jeune Sadio n’avait qu’un rêve : devenir footballeur professionnel. Contre vents et marrée et sans même un rond en poche, il se met à dos son papa et s’en va poursuivre son rêve à Dakar. Tout ce qu’il a aujourd’hui, Sadio ne le doit qu’à la sueur de son front. Il a travaillé dur, a cru en son talent pour devenir l’idole d’un des stades les plus mythiques d’Europe, le Kop d’Anfield Road, le joyau de Liverpool, là où les chants du fameux « You’ll never walk alone » donnent la chair de poule. Il est juste passé des cailloux aux étoiles.

Depuis le début de sa carrière, Sadio Mané n’a cessé de progresser. Il s’est imposé partout où il est passé et a su laissé une trace indélébile dans le cœur des supporters. Du FC Metz à Southampton en passant par le RB Salzbourg, on retient surtout l’image d’un joueur de très grand talent capable à lui tout seul de décider du sort d’une rencontre. A Liverpool aujourd’hui, il a nettement changé de dimension. Il est passé de virevoltant feu follet à ailier de classe mondiale, un statut qu’il justifie et confirme saison après saison. Marquer, délivrer des passes décisives et régaler un public en admiration, Sadio sait tout faire et sa palette ne fait qu’aller en s’agrandissant.

Comment cela se fait alors qu’un talent pareil, au sommet de son art n’attise pas certaines convoitises, notamment celles des clubs encore plus prestigieux que Liverpool ? Cet été un intérêt du Real pour Mané avait défrayé la chronique mais en réalité c’était plutôt un intérêt de Zidane. La démission du technicien français avait refroidi les ardeurs de Perez qui a vite classé le dossier sans suite. Comment cela se fait qu’à l’heure de dresser la liste des joueurs les plus chers du moment l’observatoire du football, censée être la plus impartiale en matière de statistique footballistique oublie sciemment le nom de Sadio Mané ? Sur quelle base logique un Delle Alli serait deux fois plus cher qu’un Sadio Mané ? Franchement c’est à ne rien comprendre et la plupart du temps, cela ne s’explique même pas.

A croire qu’ils savent vraiment pas qui est Sadio Mané. Nous on sait mais un petit rappel salutaire ne ferait pas de mal non plus. Mané c’est un des membre actif du trio le plus prolifique d’Europe. C’est le finaliste de la ligue des champions qui a claqué dix buts la saison dernière. C’est l’actuel meilleur buteur de la Premier League. C’est le gars capable de faire vivre la misère à Neymar avec une facilité déconcertante. En milieu de semaine le choc Liverpool-PSG a fait saliver l’Europe entière. On attendait des Neymar, Mbappé et Salah mais on a eu Mané dans toute sa splendeur. Le sénégalais nous a offert un véritable récital. On peut continuer encore et encore mais au final on a juste envie de dire une chose. Tant qu’à mettre un prix dérisoire sur lui, autant ne pas en mettre du tout car de toute façon pour nous, Sadio Mané est juste INESTIMABLE.

Ghaly Wane

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui