Ce qui bloque (encore) pour la signature de Luis Suarez à la Juve

Comme annoncé par la presse transalpine ce mercredi, Luis Suarez et la Juventus ont trouvé un terrain d’entente. Invité à se chercher preneur par le nouvel entraîneur Koeman, le buteur uruguayen est fortement annoncé à la Juventus ces dernières heures. Seulement, deux détails – et pas forcément des moindres – bloquent encore ce transfert.

Ce jeudi, la Gazetta dello Sport a donné de plus amples détails sur le contrat que devrait signer « El Pistorelo » en Italie. Il s’agit d’un bail de trois ans assorti d’un salaire annuel de 15 M€. Cependant, la Vieille Dame reste suspendue à la situation du joueur au Barça. Alors qu’il lui reste une année, Suarez espère résilier son contrat et réclamerait 25 M€ (indemnités de départ) à ses dirigeants. Pas une mince affaire dans la mesure où le Barça n’est pas au vert financièrement.

Autre point important, l’ancien attaquant des Reds devrait gérer un dernier détail administratif. Si sa femme possède la nationalité italienne, le buteur de 33 ans ne sera considéré comme tel qu’après réussite d’un examen certifiant. Après quoi, Suarez bénéficiera d’une place d’extra-communautaire, qu’il pourra même ensuite libérer s’il demande la nationalité espagnole. Pour rappel, l’Uruguayen vit maintenant en Espagne depuis plus de six ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *