Le mea culpa de Longoria sur le cas Bamba Dieng : « Humainement, ce n’est pas… »

Le président de l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria, a fait le tour sur l’actualité du club au cours d’un long entretien avec Footmercato. Le mercato agité de l’attaquant sénégalais Bamba Dieng était sur la table. L’occasion pour le patron des pensionnaires de Orange Vélodrome d’apporter de la lumière sur ces certains zones d’ombres autour de ce dossier de longue haleine.

«Humainement, ce n’était facile pour personne. Quand tu es dans le mercato d’été avec un joueur qui est dans les radars des autres clubs, avec une possibilité de sortie, ce n’est pas facile au niveau mental pour le joueur. Mais ce n’est pas facile non plus pour le club. À partir du moment où le joueur est revenu ici, la situation a changé radicalement. Le joueur a beaucoup progressé et la conséquence, c’est qu’il a récupéré une place dans l’effectif parce que la méritocratie est la chose la plus importante dans la vie. Mais, jouer une compétition avec des mercatos encore ouverts, c’est très compliqué, notamment pour la psychologie des joueurs. Ce n’est pas non plus facile dans la relation que tu as avec un de tes joueurs qui se comporte différemment dans une situation de mercato. Ce n’est facile à gérer pour personne.»

 

Publicité

Laisser un commentaire