Connect with us

Foot Africain

Né au Sénégal, il déclare officiellement vouloir jouer pour l’Espagne !

Published

on

Acheté à prix d’or au Celta Vigo, il n’avait disputé qu’une dizaine de minute avec l’Olympique lyonnais la saison passée. Il en a pris du temps mais Pape Cheikh Diop commence à se frayer un chemin en Ligue 1 cette saison. Titularisé à la surprise générale face à Manchester City, il a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui. Il fait partie des grands artisans de cette semaine de folie des Gones, symbole d’une sortie de crise inespérée. Alors forcément les observateurs du continent se posent des questions quant à sa sélection nationale et l’intéressé s’est fendu d’une sortie médiatique qui a suscité de vives réactions sur les réseaux.

Très habile à la récupération et à la relance, le natif de Dakar a abattu un travail formidable dans l’entre jeu des lyonnais. Avec Ndombélé, la paire fonctionne comme sur des roulettes. Un milieu défensif de ce calibre peut faire beaucoup de bien au collectif de Cissé. Mais la décision de l’ancien de Vigo semble tout autre. Il a déclaré dans une interview accordé au quotidien Marca : « Je n’oublie pas mes origines, je suis Sénégalais, mais je me sens aussi Espagnol. L’Espagne m’a tout donné et je veux le rendre. On ne sait jamais, mais je suis très heureux avec la décision que j’ai prise. » 

Pape est bel et bien né à Dakar et y a fait sa formation junior avant de rejoindre l’Espagne en 2011 à 14 ans. Et c’est à l’AS Pikine qu’il s’est révélé grâce à son mentor Aly Diouf, une partie qu’il semble avoir rayé de son histoire footballistique. Même s’il a rejoint très tôt l’Espagne, le Sénégal fait partie intégrante de son pedigree de footballeur. Et depuis quelques mois, c’est avec les U19 de l’Espagne que le milieu évolue. On se rappelle d’ailleurs de cette génération dorée avec Asensio, Ceballos etc qui ont remporté le championnat d’Europe en Grèce durant lequel il a participé activement à cette conquête.

Des chances très minces pour être appelé au sein de la Roja

On est en droit de se demander le pourquoi de ce choix de carrière étrange. La Roja est déjà bien fourni dans ce secteur avec un Busquet inamovible et des Thiago, Saul, Koke…, ce qui réduit considérablement ses chances d’être convoqué en équipe première. Intégrer une équipe de Sénégal avec sa politique de rajeunissement de ses troupes semble beaucoup plus logique sur le long terme. En plus les lions font partie quand même des têtes d’affiches du continent. Et connaissant le tempérament de Cissé il est pas prêt de rappeler le joueur. Le dernier épisode en date (avec Ferland Mendy) en est la preuve, déclarant qu’il « n’allait plus appelé indéfiniment les binationaux ». 

Des binationaux qui jouent pour une autre sélection au détriment du continent, qui leur a tant donné, est un des phénomènes qui gangrènent le football africain. Le choix d’une sélection nationale doit être avant tout guider par le choix du cœur bien que le le football sénégalais perd un joueur très talentueux. Mais en quoi Pape Cheikh se sent plus espagnol que Keïta Baldé né en Arbùcies mais qui défend les couleurs de ses ancêtres ?

Birane BASSOUM

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui