Après Henderson, une légende des Reds demande aussi la suppression de la VAR

Ce week-end, Liverpool a été accroché à Brighton. Dans les derniers instants de la partie, l’arbitre de la rencontre a sifflé un penalty après avoir consulté la VAR. Frustré après la rencontre, Jordan Henderson a demandé la suppression de l’arbitrage vidéo, qui dénature le football.

« Je n’aime vraiment pas ce qu’est devenu le football »

Dans sa traditionnelle chronique sur le Daily Mail ce lundi, Peter Crouch a également parlé de la VAR et de l’action entre Robertson et Danny Welbeck qui a conduit au penalty de Brighton à la 91e minute. Pour l’ancien attaquant des Reds de Liverpool, même les joueurs n’ont pas vu la faute.

« Je n’aime vraiment pas ce qu’est devenu le football. Laissez-moi vous l’expliquer comme ça – en temps réel, ni moi ni Joe Cole, qui travaillions sur BT Sport avec Jake Humphrey, n’avons même pensé qu’une décision devait être prise sur cette action. Personne ne s’est plaint sur le terrain, personne que j’ai pu voir ne s’est plaint sur la touche. Le match se déroulait comme d’habitude, comme il l’aurait fait il y a quelques années, jusqu’à ce que VAR intervienne. Si vous ralentissez image par image, vous allez voir des fautes dans chaque action. Dès que Stuart Attwell (l’arbitre de la rencontre, ndlr) est allé au moniteur de terrain, il n’y aurait qu’un seul résultat, sifflé penalty », dit-il.

« Je ne peux pas supporter le fait que nous devons maintenant attendre le feu vert »

Pire, pour Crouch, la Var a gâché le coté instantané du football. Désormais, avant de célébrer un but, il faut attendre la confirmation de la vidéo, sous peine de passer de joie à tristesse en quelques secondes. « J’ai parlé du but décisif de Sergio Aguero en 2012. L’exaltation, la joie spontanée qui s’est répandue à ce moment-là – cela n’aurait pas été la même chose si nous avions attendu que les choses soient revérifiées. Toutes ces explosions de bonheur ont été diluées car on ne sait jamais maintenant si une infraction mineure va tout gâcher. L’essence du football est à peu près cette fraction de seconde lorsque vous réalisez que le ballon vole dedans. Je ne peux pas supporter le fait que nous devons maintenant attendre le feu vert. Ce n’est pas du football », ajoute Crouch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *