Connect with us

Liga espagnol

Où en est Karl Toko Ekambi depuis son arrivée en Espagne ?

Published

on

Auréolé du prix Mark Viviane Foé de l’année précédente à la faveur de ses 17 pions inscrits avec Angers, Karl Toko Ekambi s’est lancé dans un nouveau défi de taille cette année. Il a toujours fait part à ses dirigeants de ses envies d’ailleurs pour s’imposer dans une formation plus huppée. Retenu sans cesse par ces derniers, le camerounais a finalement eu gain de cause lors ce mercato pour rejoindre le sous-marin jaune contre une coquette somme récupérée par son club. Un deal qui a arrangé toutes les parties. Mais depuis un certain temps, l’attaquant a peu à peu disparu des radars. Son transfert en Espagne qui avait tout pour être couronné de succès, ne s’est pas passé comme prévu du moins pour le moment. Zoom sur le début de saison du lion indomptable qui est parti à l’assaut de ce pays de football désireux de côtoyer les plus grands de ce sport comme Messi.

Résumer sa saison sur un début de championnat qui n’a pas même pas atteint la moitié serait quand même un raisonnement tronqué et biaisé. Mais force est de constater que tout ne se déroule pas comme prévu pour ce redoutable attaquant qui s’est fait un nom en France. Pourquoi peine t’il à s’imposer dans ce collectif alors qu’il a toutes les qualités pour ?

Il a perdu son statut de titulaire indiscutable…

Il ne va pas sans dire que Karl n’est plus à proprement parler un titulaire indiscutable. Car après son arrivée en fanfare, il avait tout pour s’imposer sur le front de l’attaque des jaune et noirs. Point noir, juste après qu’il ait posé ses valises avec l’étiquette de joueur phare, Bacca dans son sillage rejoint le club en provenance du Milan AC. Une situation beaucoup plus favorable au colombien qui a déjà évolué avec le club dans le passé et s’insère lieux dans le jeu prôné par Javier Calleja. Bacca plus apte à jouer dans la profondeur et en bon point d’appui a pour le moment les faveurs de son entraîneur condamnant par la même occasion le joueur sur le banc. De plus c’est lui au départ qui était associé à Gerard Moreno lors des quatre premières journées, il n’a pas grandement profité de sa chance. Situation qui a conduit à son entraîneur à changer de système préférant le duo Moreno-Bacca.
Difficile d’en vouloir au coach qui s’est retrouvé dans l’obligation de le cantonner sur le banc. Lors des cinq premières rencontres de Liga, il n’est pas parvenu à inscrire le moindre but. Un manque de réussite qui a agacé son entraîneur.

Plus en vue dernièrement…

Dernièrement il commence à montrer l’étendue de son talent. Ses dernières sorties sont on peu plus rassurantes. C’est son match énorme en Europa League face au Spartak qui a lancé la saison du joueur. Buteur lors de cette rencontre avec son jeu retrouvé, une efficacité clinique qui l’avait fuit. Un match référence pour le joueur qui a réédité la performance la semaine d’après face aux catalans de l’Espanyol Barcelone. Un compteur débloqué, une confiance qui revient peu à peu, tout ce dont il demande. Avec deux buts lors de ses dernières sorties, le camerounais commence à sortir la tête de l’eau pour le plus grand bonheur des supporters du sous-marin jaune. Aujourd’hui encore il était sur le banc des remplaçants pour le choc face à l’Atlético qui s’est soldé par un match nul. En revanche Carlos Bacca est sorti blessé, une aubaine pour le joueur qui peut profiter de cette malheureuse blessure pour se frayer une place dans le onze du coach. Et ça tombe bien un match d’Europa League se profile et c’est là qu’il excelle pour le moment. Le moment est donc idéal pour mettre les bouchées doubles et confirmer les attentes placées sur lui.

Il est évident que Toko Ekambi serait juger sur ses performances et ce, en toute fin de saison. Le championnat espagnol peut s’avérer plus difficile qu’on ne le pense au premier abord. Le joueur en fait les frais pour le moment mais de là à le qualifier de « flop » comme le font bon nombre d’observateurs en Espagne est une aberration. Avec du temps et sa confiance retrouvée, il est capable de beaucoup plus que ce qu’il nous offre en ce moment.

Birane BASSOUM

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui