Cameroun : Voici la nouvelle pépite du football camerounais

Steve Mvoué est un Pur produit de la fondation Samuel Eto’o et meilleur joueur U17 de la dernière CAN. Dans la Coupe du Monde U17 qui démarre samedi au Brésil,il sera l’un des joueurs les plus attendus. Il est un numéro 10 à l’ancienne, au parcours avec un parcours singulier,car il a la particularité d’avoir été entrainé par sa mère et a déjà fait quelques essais en club.

Steve Mvoué dispose d’un avantage et pas des moindres, le soutien de sa maman qui n’est autre que Régine Mvoué, la toute première capitaine des Lionnes indomptables.

De plus, elle est présidente et entraîneur de l’AS Azur Star de Yaoundé, une sorte de centre de formation qui évolue en cinquième division.

Avec ce background,elle peut aisément surveriller la progression de son jeune fils qui rêve de suivre les pas de son grand frère, Stephane Zobo parti en Europe du côté du TFC évoluant avec la réserve en attendant de faire ses premiers pas avec l’équipe première, après avoir lui aussi fait sensation lors de la présente Édition de la coupe d’Afrique U-17 au Gabon en 2017.

Et la liaison Azur Star-TFC est encore d’autant plus active car aujourd’hui puisque Steve Mvoue a participé à toute la pré-saison cette année avec l’équipe première du Toulouse FC à peine 17 ans et pourrait même y signer son premier contrat pro très prochainement selon des informations concordantes.

L’un de ses proches qui a suivi son évolution depuis 4 ans, nous explique en quoi consiste ce programme qui a déjà permis à de nombreux Camerounais de briller sur la scène européenne tels que André Onana, Fabrice Ondoa, Fabrice Olinga, ou encore Wilfried Kaptoum.

« Il faut savoir que Steve Mvoue et son frère font partie de la première vague de joueurs qui ont bénéficié du nouveau programme de la fondation Eto’o, qui consiste à faire partir des joueurs en stage ou en essai des jeunes joueurs camerounais à fort potentiel à partir de l’âge de 15 ans. L’objectif étant qu’ils puissent commencer à avoir une idée du monde professionnel, s’adapter aux règles et aux exigences du football européen tout en corrigeant leurs carences et lacunes liées à leur formation en Afrique », nous explique-t-on.

Lire aussi
Maroc : «Il faut féliciter l'équipe» Vahid Halilhodzíç

Et ses essais dans différents clubs européens tels que le PSG, Monaco, Lens et Toulouse se sont avérés porteurs a dans sa jeune et prometteuse carrière comme l’explique un proche qui l’a accompagné durant ces périples européens.

« Depuis notre premier voyage, Steve m’a toujours surpris par sa maturité et sa détermination. J’ai toujours été émerveillé de voir un enfant de 15 ans se lever deux fois par jour de sa propre initiative pour aller courir ou travailler en salle. Je dis bien tous les jours. Cela démontre déjà le côté travailleur du joueur. » au passage,il livré,une petite anecdote sur le bref passage de Mvoue au PSG.

« Lors de son essai au PSG, Steve a commencé le premier jour avec les U17, puis avec les U19 avant de se retrouver moins d’une semaine après le début de son essai en face à face avec Hatem Ben Arfa, lors d’une opposition de la réserve contre les U-19 du Paris Saint Germain. Il avait à l’époque seulement 15 ans. Ce qui montre son potentiel et sa marge de progression. »

Lire aussi
« Mes parents seraient plus heureux si je jouais pour la France au lieu du Cameroun »

Deux ans plus tard, et après avoir disputé le tournoi international de Montaigu avec le Cameroun il y a quelques mois, Steve Mvoué va pouvoir passer un troisième test grandeur nature loin de Yaoundé au Brésil avec les Lionceaux camerounais. Sans doute le plus difficile pour un joueur qui gravit les marches une par une qui doit le mener vers une grande carrière.

Secrètement, il rêve de marcher sur les pas de son idole, un certain Paul Pogba. Il a d’ailleurs dans son téléphone de nombreuses vidéos du champion du Monde 2018.

Avant d’espérer suivre les traces du milieu de terrain de Manchester United, Steve Mvoué est donc attendu au tournant au Brésil avec le Cameroun.

Et il est déjà attendu par la plupart des recruteurs européens qui ont d’ores et déjà coché son nom.

Il faut dire que la réputation du joueur de l’AS Azur star a dépassé l’Afrique. Entre ses essais récents en Europe au ou sa présence parmi les 60 meilleurs joueurs U17 du monde sélectionnés par The Guardian, la cote de Steve Mvoué ne cesse de grandir.

De quoi rêver en grand d’une carrière européenne pour marcher sur les traces de ses illustres aînés avec la singularité d’être un numéro 10 à l’ancienne.

Top15 des footballeurs les plus riches du monde ! ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *