Connect with us

Foot Africain

Que faisait Alexandre Song à 18 ans?

Published

on

Le football est une affaire de famille chez les Song. L’on se rappelle tous, du légendaire défenseur international camerounais, Rigobert Song, qui a marqué le football continental, par ses talents de défenseur, son autorité naturelle et son charisme. Ce n’est pas pour rien qu’il fut pendant de nombreuses années le capitaine de la sélection nationale camerounaise. En sélection, il a couvé de jeunes joueurs qui sont devenus par la suite des joueurs de références. On pense notamment à Samuel Eto’o. Mais un Song, peut en cacher un autre. Sans doute influencé par les performances de son oncle Rigobert, le jeune Alexandre Billong Song va suivre ses pas.

 

 

Alexandre Song arrive en France à l’âge de 8 ans. À 12 ans, il prend sa première licence de football au sein du club des Lilas. Il fera plus tard ses gammes au Red Star 93, club historique du championnat français. À l’âge de 14 ans, il est repéré par des encadreurs et rejoindra le centre de formation de Bastia pour y parfaire son apprentissage. Lors de sa formation, François Ciccolini, qui est en charge des joueurs de moins de quinze ans du club s’attache au gamin. Une relation particulière va s’établir entre eux. Durant sa jeunesse bastiaise, il va côtoyer au sein du club un certain Michael Essien. Il enchaîne rapidement les bonnes prestations et en 2004, à l’âge de 16 ans il signe son premier contrat professionnel avec Bastia et fait ses premières apparitions en équipe première, dans le championnat de Ligue 1. Le jeune milieu de terrain va très vite impressionner par ses qualités intrinsèques. Les supporters  bastiais pourront très vite apprécier son sens du jeu et sa puissance athlétique. Il va en tout, participer à 32 matchs de championnat.

Un crack à 18 ans….

À l’orée de ses 18 ans, Alex Song sera prêté aux Gunners d’Arsenal en 2005. Arsenal qui fait confiance aux jeunes joueurs va lui permettre de disputer quelques matchs de championnat, ainsi que des rencontres de la prestigieuse Ligue des Champions. Avec l’équipe nationale du Cameroun, il est l’un des cadres de l’équipe des moins de 17 ans. Il affiche un niveau de performance remarquable et sera très vite appelé en sélection A . Un rêve pour lui car il aura la possibilité de côtoyer son oncle, Rigobert Song. Alex, n’a jamais caché son admiration pour son oncle. Lord d’une interview accordé au média BT Sport, en 2010, il dira:  » ma première convocation en 2005, avec l’équipe senior du Cameroun, a été l’un des plus beaux moments de ma carrière de footballeur. Je venais d’avoir 18 ans et j’allais avoir la possibilité de jouer avec mon oncle, qui est mon idole. D’ailleurs quand j’ai été mis au courant de ma sélection, j’ai tout de suite décroché mon téléphone et j’ai appelé Tonton. Je lui ai dit qu’on va jouer ensemble. Je n’oublierai jamais ce jour ». La carrière d’Alexandre Song a été faite de hauts et de bas. Lors de ses débuts, il avait tout pour réussir dans le monde du football. Il avait bien commencé en France avant de s’affirmer sur le plan international à Arsenal. Chez les Gunners, il laissa un très beau souvenir chez les fans. Des anciennes légendes du club londonien n’hésitent pas à affirmer, qu’il fut l’une des meilleurs recrues dans l’histoire du club. Malheureusement, alors que son transfert à Barcelone devait marquer le sommet de sa carrière, il fît stopper par de multiples blessures et il ne retrouvera jamais son meilleur niveau.

Possédant la double nationalité, Camerounaise et Française, Alexandre choisira de défendre les couleurs du Cameroun. Il inaugurera ainsi sa première sélection en 2005, alors qu’il n’a que 18 ans. En 2008, il aura la possibilité de revêtir pour la première fois, le maillot des Lions Indomptables. Dans les années 2010, Alexandre Song va s’imposer comme l’un des meilleurs milieux récupérateurs d’Europe. Dur sur l’homme et possédant un style de jeu rugueux, comme son oncle, il va très vite s’imposer dans son premier club de référence, à savoir Arsenal. Arsenal, qui est coaché à l’époque par le Français Arsène Wenger, en fait sa pierre angulaire au milieu de terrain. Il deviendra un titulaire indiscutable qui va jouer de nombreux matchs. Ces performances attirent l’attention des plus grands clubs européens et le FC Barcelone le recrute en 2012. Malheureusement, il sera freiné par des blessures récurrentes au Barça et il ne parviendra jamais à s’imposer. Il sera alors prêté au club anglais de West Ham. Les blessures ne le lâcheront pas. Il passera de nombreux mois sans jouer avant de rebondir cet été en Suisse, du côté du FC Sion.  

Amos Traoré

 

Je suis un grand féru de sport. J'aime commenter et analyser l'actualité sportive. Je souhaite apporter ma modeste contribution, afin que nous réussissions à transmettre la fibre sportive à un maximum de personnes. Mon sportif de légende, Lance Armstrong

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui