Connect with us

Foot Africain

Que faisait Didier Drogba à 18 ans ?

Published

on

Didier Drogba a été plus d’une décennie un des personnages les plus emblématiques du football africain. Irréprochable sur et en dehors des terrains, l’ancienne gloire ivoirienne est aujourd’hui l’idole de beaucoup de jeunes footballeurs qui rêveraient d’avoir une carrière aussi aboutie que la sienne. Révélé à Guingamp puis à Marseille, il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de Chelsea mais qui était Drogba à 18 ans ? 

La pire chose quand on est passionné de football c’est d’être privé de son sport favori. Le petit Didier en a fait l’amère expérience. Alors âgé tout juste de 13 ans, il redouble à l’école et se voit contraint de renoncer au football pendant un an. Il sera également éloigné de sa famille qu’il retrouvera deux ans plus tard. Il renoue alors avec l’entraînement après avoir pris une licence au Lavallois Sporting Club. Formé latéral droit dans un premier temps, Drogba retrouve une position plus avancée dans son nouveau club et finit attaquant. Ses qualités sont indéniables mais des blessures à répétition viennent vite mettre un coup de frein terrible à sa progression.

À 18ans, Drogba était encore en National 2 (4è division française)…

 

Même s’il brille avec les moins de 17 ans du club (30 buts en deux saisons), Drogba stagne et peine à gagner la confiance de son entraîneur. Il effectue néanmoins quelques apparitions en national 2 (D4) avec l’équipe première mais se sentait toujours pas mis en valeur. Alors le jeune attaquant âgé de 18 ans décide de perfectionner ses acquis en intégrant un centre de formation. Il rate ses essais à Rennes et Guingamps. Désireux de jouer et de ne pas être cantonner à un rôle de remplaçant, il refuse le PSG pour rejoindre un club de division intérieure, le Mans.

Didier Drogba est aujourd’hui une légende vivante du football qui a prouvé partout où il est passé mais ses débuts furent difficiles. Devoir assumer son rôle de remplaçant au Stade Lavallois et décliner l’offre du PSG, c’est des choix pas toujours évidents pour un gamin de 18 ans à l’époque. Mais quand on est aussi déterminé que Didier Drogba et qu’on est une étoile appelée à briller, ces choix se révèlent être juste des contre-temps car qu’il pleuve ou qu’il neige on est né pour être une légende.

Ghaly Wane

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui