etoo-jai-ete-sans-papier-a-paris

Eto’o : «Je ne sors que 2 ou 3 fois pendant des mois, je n’avais pas mes papiers»

afriquesports logo

Carinos CHANHOUN

Une révélation qui a montré à quel point, Samuel Eto’o s’est battu pour la gloire. Dans une interview accordée à France24 en 2015, Samuel Eto’o qui venait de sortir sa bande dessinée, a raconté ses débuts difficiles notamment en France où il était sans papier.  

«  Je cherchais le moyen le plus facile pour pouvoir communiqué avec nos enfants c’est pour ça j’ai cette bande dessinée. Me sacrifier pour devenir football professionnel, Oui ! Je crois l’avoir fait. J’ai d’abord pris la mauvaise décision comme tous jeunes africains qui rêvent d’aller en Europe. J’étais sans papier en Europe.  J’étais arrivé avec un visa pour 10 jours. Je vais sur Marseille, Avillon, et je décide de rester à notre Dame. Je reste à Paris. Après, j’ai dit à ma sœur que je rentre au Cameroun. C’était difficile, puisque je reste plusieurs mois et je ne sors que 2 ou 3 fois. C’était l’époque où tout le monde était soupçonné sans papier et quand on vous attrapait, on vous rapatriait, c’était vraiment difficile. »     

Eto'o
FEATURED
Paris
Carinos CHANHOUN

Carinos CHANHOUN

Directeur de publication
Journaliste reporter Sportif béninois, spécialisé dans le sport africain, j’ai un gros faible pour Samuel Eto’o, Didier Drogba, Jay Jay Okocha et Caster Semenya.