que-devient-taribo-west

Taribo West est devenu Pasteur et à son église !

afriquesports logo

Amos Traoré

Taribo West fait partie de la génération dorée du football nigérian du début des années 90. Évoluant au poste de défenseur central, Taribo West était un footballeur atypique. Rugueux, monstre de puissance, doté d’une très bonne palette technique, très rapide, le Nigérian a été durant sa carrière, un stoppeur d’exception, craint par de nombreux attaquants.

Cadre de l’équipe du Nigeria durant de nombreuses années, il a écrit les plus heures de la sélection des Super Eagles avec Jay Jay Okocha, Nwanko Kanu, Victor Ikpeba, Sunday Oliseh entre autres. À l’époque la colonne vertébrale de l’équipe du Nigeria était constituée de joueurs d’exception et Taribo West régnait en maître absolu au sein de la charnière centrale nigériane.

Le colosse défenseur a aussi marqué tout une génération d’amoureux du ballon rond par ses coupes de cheveux extravagantes, notamment ses célèbres mèches de couleur verte qu’il arborait sur le terrain et qui ont contribué à faire sa renommée au plus haut niveau.

West a fait ses débuts dans le football au sein du championnat nigérian avant de débarquer en Europe en 1993 en Ligue 1 française où il va évoluer pendant 4 ans avec le mythique club de l’AJ Auxerre entraîné alors par le légendaire et charismatique coach, Guy Roux. Sous la houlette du technicien français, Taribo West va purifier son jeu et sera modelée par la rigueur de Guy Roux. Avec Auxerre, il remportera le championnat et la coupe de France en 1996.

Il connaîtra aussi le très haut niveau en participant à des rencontres de Ligue des Champions. Avec le club bourguignon il atteindra les quarts de finale de la coupe aux grandes oreilles lors de l’édition 1996, éliminé par le Borussia Dortmund d’Ottmar Hitzfeld, futur vainqueur du trophée.

Avec les Super Eagles du Nigeria, il se distinguera de fort belles manières en rapportant la médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996. Malheureusement pour lui et pour cette génération fantastique des Super Eagles ce titre olympique sera leur seule victoire de prestige, puisque par la suite, Taribo West et ses coéquipiers n’arriveront pas à franchir le dernier palier lors des compétitions internationales ( 8es de finalistes de la coupe du monde 1998, finalistes de le CAN 2000, 3e de le CAN 2002). Grâce à des performances remarquables affichées au plus haut niveau, le roc nigérian a évolué au sein de clubs prestigieux comme l’Inter Milan avec lequel il remportera l’Europa League en 1998.

Il jouera ensuite dans l’autre grand club de la capitale italienne, le Milan Ac. Le puissant défenseur va ensuite jouer dans plusieurs championnats européens et exotiques avant de mettre un terme à sa carrière en 2008. Alors qu’il avait envisagé une reconversion dans le milieu du football, le nigérian a choisi un tout autre domaine et il faut dire que ce n’est pas dans celui-ci qu’il était attendu.

Une vie désormais dédiée à Dieu

Actuellement, Taribo West officie en tant que Pasteur. Il a même fondé sa propre église, la  » Shelter in the Storm Miracle Ministries », qui est basé à Lagos. Selon l’ancien international nigérian cette décision de consacrer désormais sa vie à la religion l’a sauvé de nombreux tourments. Il dénonce désormais la pratique de la sorcellerie et du mysticisme dans le milieu du football, qui est très répandu aujourd’hui selon son constat.

L’ancien joueur de l’Inter Milan a reconnu lui-même avoir eu recours à des pratiques occultes durant sa carrière pour booster ses performances. dans un entretien au magazine Punch, il brisera un tabou: » Du temps de ma carrière, lorsque j’étais dans l’ignorance, j’avais l’habitude de recourir à des mallams et des babalawos (médecins traditionnels) afin qu’ils fassent des fétiches pour nous, que nous emmenions au camp de l’équipe nationale. Parfois cela marchait, parfois non. Dans certains clubs, avant chaque match, le président vous donne un fétiche porte-bonheur pour jouer. Ils vous disent de le mettre dans les chaussures ou les chaussettes. Il y a des entraîneurs qui font appel aux sorciers africains et aux voyants du Sénégal, du Burkina Faso, du Congo et même du Nigeria. Cela marche pour ceux qui y croient. Je l’ai vu, j’en ai fait l’expérience. J’ai été avec les joueurs qui l’ont utilisé et je l’ai utilisé. Donc, pourquoi les gens le nient ? Il y a des fétiches et des rituels dans le football. Cela existe toujours. »

Comment donc West est passé de la pratique de la sorcellerie à la conversion au christianisme? tout est parti d’une rencontre comme il le souligne lui-même dans la suite de son entretien:  » Le déclic a eu lieu lorsque j’ai croisé l’évangéliste Patience Ikemefuna, à Milan. Dieu l’a utilisé pour changer ma vie, qui n’est désormais plus la même. J’ai rencontré Dieu et je suis né à nouveau. J’ai découvert que les pouvoirs mystiques sont en fait impuissants. C’était juste un moyen de nous prendre de l’argent. J’étais dans l’ombre. »

Longtemps baigné dans les pratiques de la sorcellerie, Taribo West a opéré une grande transformation dans sa vie. Force est de reconnaître que le joueur, malgré les révélations qu’il a faite, demeure l’un des plus grands talents du football nigérian. Au-delà du mysticisme, il a dû préalablement compter sur son potentiel et son abnégation au travail pour réaliser sa belle carrière de footballeur. Aujourd’hui, l’ancien mûr infranchissable des Super Eagles souhaite être un relais auprès de la nouvelle génération de footballeurs, en les sensibilisant sur les effets pernicieux de l’utilisation de la sorcellerie comme moyen de réussite dans leur carrière. Le pasteur West est désormais un nouvel homme, ses célèbres mèches ont disparu et il passe la majeure partie de son temps à prêcher l’évangile. Aujourd’hui, il se dit « être en paix avec lui-même. »

Amos Traoré

Auxerre
CAN 2000
Coupe du monde 98
FEATURED
Guy Roux
inter Milan
Jeux Olympiques 1996
Milan AC
Nigéria
Sorcellerie
Taribo West
Cliquez ici pour rejoindre le débat du jour
Amos Traoré

Amos Traoré

amos
Je suis un grand féru de sport. J'aime commenter et analyser l'actualité sportive. Je souhaite apporter ma modeste contribution, afin que nous réussissions à transmettre la fibre sportive à un maximum de personnes. Mon sportif de légende, Lance Armstrong