Connect with us

Foot Africain

Sidy Sarr, la nouvelle coqueluche du football sénégalais !

Published

on

Le football sénégalais a généré des génies du ballon rond pétris de talents au fil des années. Du grand El hadj Diouf à la patte gauche délicieuse de Fadiga en passant plus récemment par le virevoltant Sadio Mané, les lions de la Téranga sont pour le moins une référence continentale en termes de football. Une pléthore de sportifs les uns plus spectaculaires que les autres qui contraste avec un palmarès quasiment vide sur la scène continentale. Alors forcément tous les espoirs d’un peuple reposent sur cette génération dorée symbolisée par des joueurs tels que Ismaila Sarr, épié sur les petits papiers des grandes écuries à chaque mercato, Keita Baldé, Wagué etc. Dans leur lignée, un nouveau venu Sidy Sarr qui jouit d’une notoriété phénoménale pour un joueur qui n’avait jusque-là pas connu la moindre sélection avec l’équipe première avant la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019.

Et pourtant l’opinion publique surtout les férus supporters du pays n’ont pas cessé d’attirer l’attention de Cissé sur ce diamant brut qui ne demande qu’à être poli. Il en a pris du temps mais le pensionnaire de Lorient est entrain de se faire une place de choix lentement mais sûrement. Et connaissant la qualité de l’effectif de l’ancien capitaine des lions, s’y imposer relève de l’exploit. Mais s’il y’a bien un joueur capable de relever le défi, il s’agit bien du natif de Dakar.

Pas si novice que ça finalement…

En effet Sidy Sarr n’est pas si nouveau avec la tanière car il a fait toutes les catégories jeunes du pays et c’est là justement qu’il explose à la face du monde. Alors qu’il n’évolue qu’au sein du club de l’élite sénégalaise Mbour Petite Côte, Sidy Sarr se fait remarquer avec les U20 sénégalais finalistes à la CAN Juniors et 3e à la Coupe du Monde U20. Il a notamment crevé l’écran lors de chacune des ces compétitions où il a pris part avec autorité et responsabilité faisant montre d’une précocité époustouflante. Sa dernière participation avec les U23 n’a pas échappé aux recruteurs qui l’envoient en Belgique où il disputera pas moins de 40 matchs avant de rejoindre la France à Châteauroux. Devenu sans doute trop difficile à garder avec son statut grandissant de jour en jour, il rejoint le Lorient d’un certain Michael Landreu qui compte beaucoup sur le profil du joueur.

Sidy Sarr connaît bien le football sénégalais pour y avoir effectué toutes les catégories. En rejoignant les rangs de l’équipe première ce n’est juste que la suite logique des choses car il y était en quelque sorte prédestiné. En revanche le plus dur est à venir car s’imposer au sein de la tanière n’est pas chose aisée.

Une palette assez fournie pour son âge…

L’option Sidy Sarr est très intéressante à bien des égards. Primo, certes le joueur évolue en Domino’s Ligue 2 mais il connaît déjà les exigences du haut niveau et a participé à pas mal de compétitions pour un jeune de son âge qui plus est. Secondo dans l’entre-jeu des lions, excepté Guana Gueye et Kouyaté, qui sont quasiment indéboulonnables, une place reste à prendre. Et l’entraîneur se cherche encore de ce côté là, même si Alfred Ndiaye part avec une légère avance. L’ancien de Mbour Petite Côte a tous les atouts pour bousculer la hiérarchie parce qu’il offre une palette technique assez garnie pour se frayer une place au milieu. Redoutable dans les duels notamment ceux aériens, il est également très habile balle au pied. Pour ne rien gâter il a un pied gauche dévastateur et n’est pas non plus maladroit devant le but. Ce genre de profil manque cruellement car le milieu version Cissé étant assez défensif. La preuve Gana, Cheikh Ndoye et Alfred ne sont pas ce qu’on pourrait qualifier de créateurs de jeu à proprement parler.
Et au delà de ses capacités athlétiques c’est sa polyvalence qui sera plus bénéfique. Sidy est, à l’image d’un Ngolo Kanté, capable de se projeter rapidement et raffole des dépassements de fonction. En somme une très bonne alternative pour coach Cissé et pas des moindres.

Le football sénégalais regorge de jeunes talents à même de lui faire franchir le dernier palier qui n’est autre que s’imposer sur la scène continentale. Et Sidy Sarr représente parfaitement cette nouvelle approche basée sur la jeunesse. Comme un symbole c’est lui d’ailleurs qui inscrit le but qualificatif pour la prochaine CAN et comme pour montrer qu’il est là pour s’inscrire dans la durée.

Birane BASSOUM

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui