Que devient Oscar Pistorius?

« La vie nous réservera toujours des surprises, on peut tout gagner et tout perdre en une fraction de seconde » Cette citation de Confucius met très bien en lumière la situation de l’athlète sud-africain, Oscar Pistorius alias Blade Runner. Durant les années 2010, le sportif de la nation arc-en-ciel était un véritable symbole, un phare, un guide pour tout une génération d’athlètes. Né sans péronés et amputé des deux genoux quelques mois après sa venue au monde, Oscar Pistorius n’a pas eu droit à une vie classique, son handicap l’a obligé à vivre et agir différemment. Cependant, le jeune homme n’a pas voulu laisser son handicap, impacté négativement sur sa vie.

Blade Runner à la conquête du monde

Passionné de sports, Oscar Pistorius a commencé à faire de l’athlétisme avec des prothèses, ce qui lui a permis de participer à de nombreuses compétitions handisports. Au fil du temps, Pistorius se spécialisera pour le 400 mètres. Il participera à sa première compétition internationale lors des Jeux Paralympiques de 2004 à Athènes, où il remportera deux médailles. Le sud-africain continuera à s’entraîner méthodiquement avec pour ambition de concourir avec les athlètes valides. Pour courir, Oscar Pistorius a recours à des prothèses spéciales faites de fibre de carbone. Dans le milieu de l’athlétisme, ses prothèses en fibre de carbone dérangent, d’aucun estime que ce matériel spécial donne un léger avantage à l’athlète sud-africain, de ce fait, on ne l’autorisera pas à concourir avec les valides lors des grandes compétitions mondiales.

Lire aussi
CAN 2021 : Ghana 2-0 Afrique du Sud, tous les buts (Vidéo)

Cependant, Pistorius ne se décourage pas et continue à plaider sa cause devant diverses institutions sportives. En 2011, il sera autorisé à prendre part aux championnats du monde de Daegu en Corée du Sud. Avec le relais sud-africain du 400 mètres, il deviendra le premier athlète handisport médaillé aux championnats du monde valides. En 2012, Oscar Pistorius connaîtra son heure de gloire lors des Jeux Olympiques de Londres.

De la gloire à la déchéance

Le sud africain  deviendra ainsi le premier athlète handicapé de l’histoire à participer aux  Jeux Olympiques pour les valides. Lors de cet événement grandiose, le monde entier a connu Blade Runner. Considéré comme un héros national et un exemple en Afrique du Sud, Oscar Pistorius connaîtra une brusque descente aux enfers le 14 février 2013, lorsqu’il sera interpellé par les forces de sécurité pour le meurtre de sa compagne, la mannequin Reeva Steenkamp.

Lire aussi
CAN U23 2019 : Du suspense dans le groupe B pour la qualification

Acquitté dans un premier temps, l’athlète fut condamné par la plus haute institution judiciaire sud-africaine à 6 ans de prison ferme. En 2017, la peine sera prolongée à 13 ans de prison. Oscar Pistorius a toujours clamé son innocence en indiquant qu’il n’a jamais eu l’intention de tuer sa femme. Pour rappel, Reeva Steenkamp a été abattu à coup d’arme à feu, depuis le début de son jugement, Oscar Pistorius dira qu’il pensait avoir à faire à des cambrioleurs dans son domicile. Handicapé et se sentant en danger, il aurait paniqué et à tirer par erreur sur sa femme. Oscar Pistorius continue de purger sa peine de prison, il y a quelques mois, il a bénéficié d’une permission pour aller assister aux obsèques de son grand-père.

L'avenir de Sadio Mané à Liverpool menacé ? Jurgen Klopp cible un nouveau joueur I Revue de Presse ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *